La société O2 spécialisée dans les services à domicile recrute 500 postes sur la métropole lilloise. Temps partiel ou temps plein, le tout en CDI. Vu le contexte actuel, on peut dire que c’est plutôt une très bonne nouvelle. Un job dating est organisé à l’agence lilloise ce mardi, de 14 heures à 17 heures. Pour les intéressés, voilà quelques conseils pour s’y préparer. 

On arrive bien sapé  

Homme ou femme, ça commence avec un jean ou un pantalon propre et une chemise repassée, des chaussures qui ne sont pas des baskets et des cheveux bien rangés. Pas la peine de mettre un costume ou un tailleur, faut pas pousser. Mais arriver propre sur soi et dans des fringues qui mettent à l’aide, ça fait une sacrée différence, mine de rien, pour vous comme pour le recruteur.

Avec un CV et une lettre de motivation qui claquent

La plus petite expérience compte. Baby-sitting, jardinage chez les voisins, scoutisme (oui, c’est hyper vendeur), petits boulots… Si c’est bien présenté et argumenté, tout passe. On oublie pas de mettre ses centres d’intérêt et si on parle plusieurs langues. Et on se prépare à argumenter chaque ligne écrite. Des tas de sites proposent des modèles de CV. Vous pouvez trouver l’inspiration ici, ou . Calmez vous tout de suite sur les couleurs criardes et les polices excentriques. C’est contre productif. On reste sobre et on tient sur une page.

On prépare son discours

Le recruteur peut commencer l’entretien par une présentation de l’entreprise, c’est assez fréquent. Ce n’est pas pour rien : il met dans son discours toutes les clés pour que vous puissiez répondre aux questions qu’il vous posera ensuite. Préparez vous à vous présenter en quelques mots (d’où vous venez, quelle est votre situation actuelle, les projets que vous entendez réaliser…) Pas de perso, que du pro. C’est peut être facile à dire, mais mieux vaut se montrer à l’aide et détendu. Pour ça, rien de mieux que de se mettre devant un miroir et d’ordonner ses idées. Un job dating est bien plus court qu’un entretien d’embauche classique, on a peu de temps pour convaincre. Autant être percutant.

On relance après l’entretien

Ca prend dix minutes et ça peut faire la différence : le lendemain de l’entretien, un petit mail au recruteur qu’on a rencontré pour lui redire sa motivation et son envie de travailler ne mange pas de pain. Ca prouve qu’on a vraiment, vraiment
envie de bosser et qu’on est sérieux dans la démarche.

Si vous ne pouvez pas vous rendre au job dating (96, rue de Paris), vous pouvez aussi postuler en ligne en cliquant . On vous dit merde pour la chance.

 

 

  •  
  •  
  •