Oui, c’est déjà la semaine prochaine : le premier tour de l’élection présidentielle a lieu dimanche 23 avril. Et comme on vous soupçonne de ne pas être présentement dans la ville où vous votez, on vous explique comment faire une procuration. 

Il suffit de se rendre dans un commissariat, une gendarmerie ou carrément au tribunal d’instance, armé d’une pièce d’identité. Là, on vous donnera un formulaire à remplir (pour gagner du temps, vous le trouvez en ligne juste ici. Imprimez-le sur deux feuilles, le recto-verso n’est pas accepté). Vous y déclarez celui qui votera à votre place, s’il le fera à un seul ou aux deux tours de l’élection, et une attestation sur l’honneur ou vous déclarez que vous ne pouvez vraiment, mais alors vraiment pas aller voter vous même. Rien de méchant en somme.

Sachez juste qu’il faut impérativement que votre “mandataire” vote dans la même ville que vous, mais pas forcément dans le même bureau.

Techniquement, vous avez le droit de faire une procuration jusqu’au jour du vote. Mais on vous conseille tout de même fortement de le faire le plus tôt possible, surtout si vous êtes inscrit dans une ville lointaine. Bah oui, hein, faut prendre en compte le délai d’acheminement de la procuration qui, misère, n’est pas encore numérisé (un jour, peut-être).

Et comme une procuration ne peut marcher que pour élection, il faudra remettre ça pour les législatives.

  •  
  •  
  •