Il y a moyen de bien se marrer. Le Brasil Fusion Fest qui aura lieu du 5 au 7 mai au Flow (le centre eurorégional des cultures urbaines), au théâtre la Barraca Zem et à la gare Saint-Sauveur est à la recherche de bénévoles en tout genre. Un bon moyen de côtoyer de près les artistes plutôt classes qui vont y participer.

Parce que niveau programmation, autant dire que le festival se fout pas de vous. Déjà, le vendredi 5, à la Barrata Zem, une roda d’ouverture mettra tout le monde d’accord. Une roda? Cette très belle ronde que font les capoeiristes sur fond de musique du cru. Puis tout le week-end, au Flow (rue Fontenoy, à Moulins), vous pourrez  assister à des workshops de capoeira, faire de la cuisine brésilienne ou vous essayer aux percussions, le tout avec des spécialistes du genre.

Mais c’est à la gare Saint-Sauveur le samedi qu’il va y avoir moyen de se mettre bien. Le programme est plutôt très chouette : on démarre à 17h30 avec une petite ronda de capoeira des familles, avant d’enchaîner sur une démo de cirque et de percussions avec la compagnie DeLà Prakà. On s’arrête pas là, évidemment :  à 19h30, les excellents Banda de Rolê feront office d’entrée au menu d’une soirée qui s’annonce chaleur.

La suite? Un brin de maculelê, pas mal de samba, juste avant le concert de Toninho Almeida. Et là, autant vous dire que Saint-So va soudainement se domicilier à Rio. L’exilé brésilien devenu Lillois sera sur scène aux alentours de 22 heures.

Le festival cherche donc des volontaires pour donner un coup de main à l’organisation des trois jours : bar, billetterie, catering, accueil des artistes, et même photo. Si vous êtes intéressés, envoyez un petit mot à brasilfusionfest@gmail.com ou rendez-vous sur le site brasilafro.net.

  •  
  •  
  •