A partir d’aujourd’hui et jusqu’à dimanche, le Nomad Market s’installe à la Condition Publique. Un rendez-vous à ne pas manquer pour celles et ceux qui ont un petit faible pour les habits et accessoires de créateurs.

C’est un grand rendez-vous pour tous les modeurs et modeuses de la métropole. Chaque année, le Marché des modes s’installe dans le grand hall de l’ENSAIT, à Roubaix. Mais bon, voilà, comme tout événement qui fonctionne bien, le marché de mode est victime de son succès. Trop de monde à accueillir, pas assez de place pour tous les exposants, il était temps de déménager. Maisons de mode, grande autorité organisatrice, a décidé du déménagement de cette grosse orgie fringale à la Condition Publique. Les sapes vont respirer, et nous aussi.

Deux événements vont donc se télescoper à la Condi : l’expo Street Generation(s), toujours visible, et le Nomad Market, nouveau petit nom du Marché des modes. Mais elles ne sont pas incompatibles. Les visiteurs de l’un ou de l’autre aiment, de toute façon, le beau, qu’il soit porté ou sur un mur. Une centaine de créateurs installeront leur portants et présentoirs à bijoux à côté des œuvres de street artists de renommée internationale. On a connu pire comme programme. Les visiteurs pourront également participer à une douzaine d’ateliers do it yourself tout au long du week-end. Et clou du spectacle, comme si ce n’était déjà pas assez : dans la rue couverte du lieu, des concerts auront lieu, et pas des moindres : Bison Bisou, Paprika Kinski, Kiki Girls, et les Barbarins Fourchus, siouplait.

Donc. Rendez-vous dès aujourd’hui, de 16 heures à 21 heures à la Condition Publique. Ça continue samedi de 11 heures à 21 heures et dimanche de 11 heures à 19 heures. Entrée donnant accès au Nomad Market, à l’expo Street Generation(s) et aux concerts : 5/3 €. Plus d’infos sur www.maisonsdemode.com. Et bon shopping.

 

  •  
  •  
  •