Oh, hé, sortez de votre torpeur. Levez-vous de votre transat, de votre chaise de jardin, de votre canapé surchauffé, rentrez de chez vos parents et réveillez vous suffisamment pour être au taquet ce jeudi soir. L’excellent Débruit est en concert dans le hall A de la Gare Saint-Sauveur. Ça vaut le coup de se bouger un jour férié, on vous l’assure.

Débruit, c’est un type qu’on appelle Xavier Thomas dans le civil, et qui n’a rien trouvé de mieux à faire que de voyager et de composer de la musique. Typiquement le genre d’activités qui se marient très, très bien. Le bougre fait donc de la musique. De l’électro, pour être précis. Mais pas de celle qu’on ne comprend que si on a fait un master 2 en musicologie expérimentale. De la vraie belle électro festive, joyeuse, colorée, pleine de ces vies qu’il est allé rencontrer en Afrique à maintes reprises (aucun lien, bien sûr, avec le fait que l’expo actuelle de Saint-So s’appelle Afriques Capitales, hein).

Il sera donc en concert ce jeudi soir à Saint-So, et ce serait dommage de le louper. Déjà parce que c’est gratuit, comme à peu près tout ce qui se passe à Saint-So (sauf la bière, faut pas pousser). Ensuite, parce que Débruit n’a pas son pareil pour faire danser son public.

On en profite pour vous parler de Kokoko!, magnifique projet qui vient tout droit de Congo Kinshasa, auquel Débruit a participé activement. Kokoko!, c’est un groupe de musique qui connait son affaire et qui a fabriqué à peu près tous ses instruments à partir de matériel de récupération. Et ce qu’ils ont fait est tout à fait canon (z’avez qu’à voir la vidéo ci-dessous). Ils seront en résidence jusqu’à samedi à l’Aéronef. Il reste des places pour assister à la restitution de cette résidence qui aura lieu samedi à 18h30. Vous pouvez réserver vos places ici.

 

Débruit à Saint-Sauveur, c’est donc ce jeudi soir à 20 h 30, boulevard Lebas. Plus d’infos juste

  •  
  •  
  •