Bon, c’est pas la joie, niveau résultats. Dans la métropole lilloise, les six candidats d’Allons Enfants, le parti des moins de 25 ans, n’ont pas fait des scores incroyables. Mais ils ne vont pas se laisser abattre pour si peu. 

Un seul candidat fait 0,2%, c’est Pierre Lehembre dans la 5e circonscription. Les cinq autres de la métropole lilloise sont tous au même niveau: 0,1%. Ce n’est pas fifou, mais Amine Baba Aïssa, candidat dans la 8e circo, garde le moral. “C’est un peu dur, c’est clair, ça fait tout drôle. On espérait que plus de candidats passeraient la barre du 1%. Mais on retient quand même qu’on a eu énormément de soutiens, et beaucoup de visibilité dans cette campagne.

“Ce n’est que le début”

Pas question de braire, donc, pour ce qui a été pour le jeune parti de jeunes une première expérience d’élection nationale. “Maintenant, il faut qu’on trouve le moyen de transformer cet engouement qu’on a créé pendant la campagne en vote, poursuit Amine. Ce n’est que le début. On a un énorme travail à faire.” Lui quitte Lille pour Paris très bientôt, mais Pierre Lehembre et les autres poursuivent le mouvement. “Il faut continuer, renforcer notre présence à Lille, consolider le projet.

En septembre, le parti se réunit à Paris avec tous ses membres. “Lille sera représenté, bien sûr. On discutera de la direction que doit prendre Allons Enfants.” Puis il faudra recommencer, pour les élections européennes (2019) et les municipales (2020). Mais Amine ne se fait pas de souci pour son parti. “On a encore de beaux jours devant nous.

  •  
  •  
  •