Ca vous est déjà arrivé de renoncer à porter une paire de talons parce que vous saviez que vous sortiez dans le Vieux-Lille? Les pavés, c’est sûr que c’est tout plein de charme, mais c’est aussi le risque de se faire une cheville, même en compensées. La Métropole Européenne de Lille a entendu les pleurs que les Lilloises étouffent à chaque pas et a décidé de régler le problème. 

Bon, ça ne va pas se faire en deux secondes non plus (plutôt en trois ou quatre ans), vu qu’il y a environ quatre-vingts rues pavées dans le quartier, et que pour refaire un mètre carré, il faut quatre heures de travail pour deux ouvriers. Mais ça se fait, c’est déjà pas mal. La MEL a donc lancé les travaux au printemps dans les rues les plus passantes du Vieux-Lille. La MEL promet des aménagements pour que piétons, cyclistes et voiture se déplacent sans se gêner. Trottoirs élargis (et praticables, du coup), pistes cyclables avec double sens de circulation… Le changement devrait être palpable.

Stilettos-proof

Quatorze artères vont bénéficier d’un traitement de choc, dont la rue Basse, la rue des Chats Bossus, la très fréquentée rue de Gand, la rue du Peuple-Belge, la rue Princesse et la rue de la Rapine. Et ça ne va pas faire de mal… Quand tout sera fini bien sûr. Parce qu’en attendant, les commerçants ne sont pas ravis de voir leur quartier transformé en chantier. Les clients se font rares quand les marteaux-piqueurs officient. Encore un peu de patience, donc. Le Vieux-Lille va bientôt être stilettos-proof.

La liste complète des rues qui vont être refaites : Basse, Chats Bossus, Collégiale, Entrepôt, Gand, Jardins, Jemmapes,  Macquart, Magasin, Négrier, Peuple Belge, Pont Neuf, Princesse, Rapine.

  •  
  •  
  •