La première édition avait été dantesque. Une orgie culinaire et festive, dont on est sortis un peu hébétés : comme surpris que Lille soit capable d’aussi belles surprises gustatives. Et nous voilà rassurés. Le festival Mange, Lille revient à la rentrée, du 18 au 24 septembre, pour être exact. 

Il faudra jeûner la semaine d’avant, voyez-vous. Parce qu’une semaine de Mange, Lille, c’est une semaine où il est hors de question de faire attention à sa ligne. C’est plutôt le moment de chouchouter ses papilles en leur offrant ce qu’il y a de meilleur. Du bon manger, de la graille du tonnerre, de la bouffe qui réconforte, de la nourriture première classe.

D’autant que cette année, les fans de la première heure seront récompensés de leur attente (un an, c’est long). “On a décidé cette année de mettre l’accent sur le sucré“, tease sans en dire plus Marie-Laure Fréchet, présidente du collectif Mange, Lille. Sucré, ça veut dire pâtisserie, et c’est là que l’excitation peut grimper encore d’un cran. Parce que souvent, quand c’est bien fait, un gâteau se goûte à peu près autant gustativement que visuellement. Ca promet quelques œuvres d’art éphémères.

Pour le programme détaillé, on vous refera un papier quand le teasing prendra fin et que le collectif décidera de le rendre public. En attendant, on peut déjà vous dire que le festival sera toute la semaine à Saint-Sauveur et disséminé dans les restaurants de la ville, comme l’année dernière, et que les mêmes chefs (Florent Ladeyn, Steven Ramon et autres Pourcheresse) seront de la partie. “D’autres nous ont rejoint, ajoute Marie-Laure Fréchet. Je pense à Ismäel Guerre-Genton de l’Empreinte ou à Damien Laforce du Sébastopole.” Ça promet :

Allez, encore un peu de patience. C’est un peu comme Game of Thrones : plus on attend, meilleur c’est.

Sinon, si vous voulez être bénévole sur un ou plusieurs événements du festival, vous pouvez vous inscrire ici. Et à tout bientôt avec le programme complet. 

  •  
  •  
  •