Voilà, vous avez eu la réponse. Vous vous installez à Lille cet été pour être fin prêt pour votre rentrée. On vous a fait une petite liste de choses à savoir avant d’arriver. On peut appeler ça des particularismes régionaux, si vous voulez. 

  1. Ne commandez pas en demi, demandez ce qu’il y a en pression
    Non, ce n’est pas un cliché : la bière est une vraie culture ici. Et chaque bar se fait une fierté de sélectionner ses pressions avec soin. Et comme tous les goûts sont dans la nature, la carte varie forcément beaucoup d’un bar à l’autre. Oubliez le demi-pêche et la Carlsberg. Si vous ne vous y connaissez rien en bière, prenez la blonde que le bar sert en pression. Et si vous êtes perdu, demandez au barman, il connaît son produit mieux que personne.
  2. Il n’y a pas que les moules-frites dans la vie
    C’est sûr que c’est tout à fait délicieux. Mais la tradition culinaire nordiste ne se résume pas à ces crustacés mangés avec les doigts. Dans un estaminet, on trouve d’autres plats typiquement flamands au nom parfois difficilement prononçable : le potjevlesch, le waterzoi, le welsh, le poulet au maroilles… Si vous voulez goûter à ces plats, le plus simple est de se rendre rue de Gand et de rentrer dans l’un des innombrables restaurants. Et faites vous plaisir.
  3. Les gens ne parlent pas tous ch’ti
    On le voit déjà, votre oncle sudiste un peu relou, qui va vous appeler le ch’ti parce que vous vivez à Lille pour vos études. Il va aussi très certainement vous demander de dire une phrase ou deux, un sourire moqueur collé aux lèvres. Bon, il y a des gens qui parlent picard, c’est vrai. Mais en réalité, il faut sortir de Lille pour croiser des vrais bilingues. On arrête donc tout de suite son oncle relou en lui disant que tout le monde ne s’appelle pas biloute. Il y a peu être un trèèès léger accent. Mais rien de méchant.
  4. La culture est souvent gratuite
    Il y a une chose merveilleuse pour les moins de 25 ans à Lille, c’est que la culture n’y coûte pas très cher. On vous en parle très souvent : la gare Saint-Sauveur est un peu le spot qui déboite pour les étudiants fauchés qui ont soif d’art (et soif tout court). Les expositions et les concerts qui s’y déroulent sont tous gratuits. On ne paie que sa bière au Bistrot de Saint-So. Et dans les autres musées? Le musée des Beaux-Arts fait des nocturnes gratuites pour les étudiants assez régulièrement, le LAM de Villeneuve-d’Ascq fait des tarifs réduits pour les étudiants, tout comme la Piscine de Roubaix. On en passe et des meilleurs. A propos de culture, s’il y a deux salles de concert à surveiller de près tout au long de l’année, c’est l’Aéronef à Lille et le Grand Mix à Tourcoing. L’un dans l’autre, il y a moyen de se mettre bien.
  5. Sortez de Lille pour voir du (beau) pays
    C’est le dernier conseil qu’on peut vous donner. Lille est une très belle ville à l’ambiance électrique et joyeuse. Mais le reste de la région se défend aussi. En vrac, dans les trucs beaux à faire dans le coin, on pense au musée du Louvre à Lens, aux terrils jumeaux de Loos-en-Gohelle, aux caps Gris Nez et Blanc Nez sur la côte d’Opale, aux monts de Flandre, à Gand, Bruxelles et Bruges qui ne sont pas bien loin. Envie de verdure? Allez dans l’Avesnois. Une soirée de fête en bord de mer ? Passez la frontière et allez à Ostende. Besoin d’une grosse chouille un peu barrée? Attendez le début d’année pour aller faire les carnavals sur la côte (Malo et Dunkerque, s’il vous plait).
  •  
  •  
  •