Alors c’est sûr que de la mimolette et de la bière, on en trouve à peu près partout. Et on ne vous parle même pas des speculoos. Mais dès qu’il s’agit de trouver des champignons japonais ou des épices indiennes, il  n’y a plus personne. Enfin, c’est ce qu’on croit. En vrai, il y a tout un tas de magasins qui vendent ces articles. Il suffit de bien chercher. 

Déjà, oubliez le centre-ville, et filez à Wazemmes. C’est là qu’est la plus grande concentration de magasins asiatiques. On peut vous parler d’Asie Nord, le magasin le plus connu. Du choix, un personnel sympa, et des fruits et légumes frais. On a envie de vous dire que vous pouvez y aller les yeux fermés. Où plus exactement que vous aurez envie de tout acheter, même les trucs que vous ne connaissez pas. Le petit plus de la maison ? Il est ouvert le dimanche. Donc vous vous faites un petit marché sur la place de Wazemmes, et ensuite vous filez à deux pas, Au 15 rue Jules-Gesdes.

Ensuite, vous pouvez rester dans cette même rue Jules-Guesdes pour aller au Minh. La boutique est tenue par une famille chinoise qui se plie en quatre pour vous conseiller. Le choix dans les produits est grand, mais surtout il s’est diversifié. On y trouve bien sûr les aliments asiatiques traditionnels, mais également des produits venus d’ailleurs : des feuilles de bananier fraîches, de quoi faire un satay et des épices du Moyen Orient…

Et si ça ne vous convient toujours pas, il reste Asie Gambetta (60 rue Léon-Gambetta), qui se défend aussi. Le magasin est plus petit que les deux cités plus haut, mais le choix est tout à fait correct, et les produits de bonne qualité. Les prix ? Tous petits. Parce que oui, c’est le risque, lorsqu’on cherche des aliments venus d’ailleurs : que le prix gonfle comme des nouilles dans un bol de ramen. Mais tout va bien, dans les trois enseignes citées, il n’y a pas de quoi se ruiner. Sauf si l’envie nous prend de dévaliser les magasins, ce qui risque fort d’arriver.

  •  
  •  
  •