« A 10 000 RT, je fais Paris-Lille à pied. » Douze mille retweets plus tard, Mehdi Florian, dit « L’Obese » sur YouTube, se prépare à relever ce défi pas si absurde.

« Un régime quotidien sur YouTube ? Je crois que je suis le seul à faire ça en France », assure-t-il au téléphone. Difficile à savoir, mais Mehdi Florian est sans conteste le plus facile à trouver. Sur les réseaux sociaux ce Parisien de 22 ans, ancien commercial, parle sans fard de ses problèmes de poids et de son régime. Mais c’est sur YouTube qu’il est le plus suivi. Près de 21 000 personnes sont abonnées à son compte. « Cette chaîne, c’est un journal intime et un journal du temps. Dans trois ans, je veux pouvoir regarder ces vidéos et me dire : « Waah, c’est cool, j’ai perdu », explique-t-il. C’était pour moi à la base, mais au fil du temps, c’est devenu une communauté en ligne. Il y a des gens qui trouvent ça motivant. Chaque semaine, ils m’envoient de longs messages, me racontent leur vie ou m’encouragent. »

Le regard de la communauté

Parti de 155 kilos, sa courbe de poids fait du yoyo depuis un an : 135 kg, 158 kg, puis à nouveau 140 kg en août. L’expérience est à double tranchant, car le jeune homme, qui dit s’inspirer du youtubeur américain Obesetobeast, doit aussi composer face à des commentaires injurieux ou désenchantés quand il reprend du poids.

C’est après une nouvelle période de reprise de poids que Mehdi poste son tweet : « À 10 000 RT, je fais Paris-Lille à pied. » « C’était presque une blague. Je pensais que ça n’arriverait jamais, s’amuse-t-il. Maintenant, c’est un challenge sportif. C’est 270 kilomètres à pied alors que je pèse 140 kilos. » Premier accroc au programme, Lille est devenue Arras. « Il y a des gens qui ont proposé de me rejoindre. Et il y a le chemin de Compostelle qui part directement d’Arras vers Saint-Denis. Ça permet d’avoir une certaine sécurité, on ne va pas se balader au milieu de l’autoroute », justifie-t-il.

Dix-sept personnes ont annoncé qu’elles viendraient soutenir le youtubeur pendant ses 14 jours de marche. « Ce sont des abonnés, je ne les connais pas. Au départ, ça sera des inconnus, à l’arrivée ils seront mes potes ». Mehdi estime que la moitié d’entre eux sont des randonneurs venus donner un coup de main. La marque de compléments alimentaires Prozis va soutenir financièrement la marche. De son côté, Décathlon a repéré le tweet de Mehdi. « Ils l’ont même retweeté. » La société nordiste a spontanément offert des chaussures de marche, du matériel et une tente.

« C’est après que cela se complique »

La route s’annonce difficile. « Je ne suis pas sûr d’arriver au bout. Cinq à six heures de rando quotidienne, je sais que cela ne sera pas évident, s’inquiète Mehdi. C’est quatorze jours de marche. Je pense que les deux premières journées seront faciles, mais c’est après que ça se complique. » En attendant, il s’entraîne : marche, vélo elliptique, rameur… Car quoi qu’il en dise, la symbolique de la date d’arrivée est trop importante pour échouer. « Le 14 septembre, c’est le jour de mon anniversaire, de mes 23 ans », lâche-t-il au détour de la conversation. « T’inquiètes, j’aurai plein de cadeaux », rigole-t-il. C’est tout ce qu’on lui souhaite, car une nouvelle fois 21 000 internautes seront au rendez-vous ce jour-là. Pour le pire comme pour le meilleur.

Rendez-vous le 1er septembre, à 11 heures à la gare d’Arras, pour accompagner Mehdi. Vous pouvez vous signaler en complétant ce formulaire.