Les amateurs de street art ont repéré une résurgence des oursons d’Artwin à Lille. Mais ceux-ci ont déjà commencé à être arrachés ou vandalisés…

Pour Artwin, leur géniteur, ils n’ont pas de nom officiel. Appelez les « Oursons », « Winnies », « Winnie ». Depuis 2016, ces petits collages squattent les murs et le mobilier urbain de la capitale des Flandres. Avec le temps, ils commençaient à dépérir sérieusement et parfois à disparaître. Artwin, leur concepteur, vient donc d’en réactiver une dizaine. Les premiers oursons, cuvée 2017, ont été repérés par Bérurbex, un fan de street art (dont les photos accompagnent cet article).

« Je m’y suis remis fin mai. Le retour en ville s’est fait cette semaine, confirme l’artiste. Dernièrement j’en ai collé 13 dans Lille, certains en remplacement d’anciens, d’autres dans de nouveaux lieux. » Il va sûrement falloir faire vite pour apercevoir ces pimpants oursons. L’un des Winnie était semble-t-il posté devant le Décath’ de la rue des Tanneurs. Il a déjà disparu. « Je sais très bien qu’en faisant ce genre de collage, ceux-ci risquent d’être arrachés. C’est le jeu, réagit Artwin. Ce support fait que l’œuvre a un côté éphémère que je trouve intéressant. »

« Faire sourire »

Absent des murs lillois depuis un an, Artwin se décrit comme « un Lillois passionné de street art ». Il explique travailler avec « des pochoirs faits sur de la nappe en papier ». Il colle le plus souvent la nuit ou au petit matin dans  des « lieux stratégiques, des lieux de passage » ou « dans certains quartiers où l’art est déjà fortement présent ». Il a choisi Winnie l’ourson pour « partir d’un personnage connu et par la suite le faire évoluer, vieillir dans ses attitudes et ses activités ». Mais avant tout, Arwin avoue vouloir « apporter dans les rues des éléments pour faire sourire ». Pari gagné.

Et c’est l’occasion de rappeler que la page Facebook Street Art Lille France a réalisé une compilation des lieux à découvrir à Lille si vous aimez le street art :

  • 367
  • 2
  •