Ça fait toujours plaisir, un salon du vintage, même si on n’achète rien. Les objets sont beaux ou marrants, les fringues toujours un peu hallucinantes et l’ambiance un peu électrique. Ce weekend, ça se passe au palais Rameau, et pas à moitié. Une centaine d’exposants divers et variés (mode, musique, déco, meubles, rétrogaming) seront présents. On vous fait la liste des trucs qu’on cherchera. 

Le seau à glaçons en forme de pomme

C’est un genre de symbole de toute une époque. Un objet qui a été édité en millions d’exemplaires et qu’on trouvait dans toutes les maisons qui avaient du goût. Une icone que les enfants prenaient pour un jeu, que les adultes remplissaient de glaçons et posaient à côté des bouteilles à l’apéro. Aujourd’hui, il ne se passe pas un salon du vintage sans que ce récipient mythique se retrouve en bonne place sur un étal sur deux.

Le blouson en peau fourré moumoute

Indécrottable, infatigable, indémodable, incassable. Il faut qu’il sente un peu la poussière quand vous l’achetez, pour savoir qu’il est vieux, et qu’il soit un peu usé aux coudes, mais pas trop. Vous pouvez le porter tout l’hiver, vous en lasser, puis l’oublier pendant dix ans en haut d’un placard. Quand vous le ressortirez, vous aurez toujours un regard neuf sur lui. C’est de la magie.

Des lunettes de soleil rondes et grosses

Ça ne va pas à tous les visages, mais il faut bien l’avouer, plus elles sont rondes, plus elles bouffent le visage, plus c’est classe. On ne va pas dire qu’on n’en fait plus des comme ça, mais quand même, on n’en fait plus des comme ça.

Une Gameboy première génération

Pour rejouer à Tetris. Le vrai, l’original. Pas le truc en couleur qui ne faisait pas les bons bruits sur les consoles suivantes. On veut du vrai Tetris. Rien que pour voir si on a toujours le niveau (mais à notre avis, c’est comme le vélo). (NDLR : on dit “une Gameboy” parce que quand on était petit, notre maman disait “une Gameboy”. On sait aujourd’hui que c’est un nom masculin. Mais on s’en fiche.)

Un tabouret Tam-Tam

De préférence blanc ou noir. Et le vrai, l’original, celui qu’on peut ouvrir en deux pour mettre ses jouets des trucs dedans. Starck en a réédité ces dernières années, mais ils n’ont pas le charme usé de l’ancien, de ceux qu’on trouvait dans les salles de bain, à côté des tapis de douche à franges.

Salon du Vintage, au Palais Rameau, 39 boulevard Vauban à Lille. Samedi et dimanche de 11 heures à 19 heures. Plus d’infos sur la page Facebook de l’événement. Entrée : 4 euros.