Vous avez un stage à trouver à l’étranger? Vous galérez ? Allez donc déposer votre CV sur workaroundtheworld.fr, et voyez ce qu’il se passe. 

Le site a cette particularité d’être gratuit pour les postulants, et spécialisé dans les recherches de stages à l’étranger. “Mais nous trouvons aussi des CDD, CDI et PVT“, précise Julien Delicourt, le fondateur, avec son ami Maxime Desbonnet, de la start-up installée dans l’incubateur de l’EDHEC à Roubaix.

Les deux nordistes ont eu l’idée du site en revenant, l’un de Miami, l’autre New York, où ils ont fait des stages pour leurs études. “On s’est dit qu’il manquait plein de choses, au niveau de l’accompagnement administratif, de l’aide pour le visa, et même au niveau salaire.

Ils ont créé Work Around the World avec une offre plutôt canon pour les étudiants : “Ils s’inscrivent, peuvent déposer leur CV, et postuler aux offres qui sont sur le site. S’ils correspondent aux attentes de l’employeur, on les aide à décrocher le stage et également à partir.” C’est ça qui est beau dans le concept : vous n’êtes pas lâchés une fois le stage ou le job obtenu.

La start-up file un coup de main pour les démarches pour les visas, pour l’organisation du départ, et même pour la négociation du salaire. “On a un principe, c’est que le stage doit être rémunéré, et s’il ne l’est pas, le transport et le logement doivent être pris en charge par l’entreprise.

Actuellement, environ 80 offres sont publiées sur le site. Les étudiants cherchent à majorité des stages dans les pays anglo-saxons, bien sûr. “Mais il y a d’autres pays qui trouvent preneur, comme l’Ukraine, le Bénin ou l’Inde.” Au départ, WAW s’est spécialisée dans les métiers du tourisme, de l’hôtellerie et de la restauration. “Mais depuis quelques temps, nous nous sommes aussi ouverts aux start-ups, et au marché français.

Trop beau pour être vrai, hein ? Pas vraiment. La start-up signe des contrats avec les employeurs, ce qui lui permet de vivre sans faire payer les étudiants, tout simplement.

Vous pouvez donc postuler pour un stage en tant que serveur dans un bar à vin à New York, ou pour ce stage en communication et marketing à Shanghai. A vous de voir de quoi vous avez envie ou besoin.

Un site qui serait sur internet ? workaroundthe.world.fr