Les bacheliers de la cuvée 2018 devraient arriver dans un monde étudiant sans LMDE ou SMENO : fin octobre, le gouvernement a annoncé la fin de la sécurité sociale étudiante. On vous explique tout ça.

  • Pourquoi on la supprime ?

En 2018, la sécurité sociale étudiante devait fêter ses 70 ans. Mais, ça c’était avant l’arrivée d’Emmanuel Macron à l’Elysée. Le nouveau président avait promis de “réformer en profondeur” cette sécu’ trop chère et plus assez efficace selon lui. C’est donc ce qu’a annoncé officiellement son gouvernement le 30 octobre dernier. Le but : faire économiser des sous à la Sécu et augmenter le pouvoir d’achat des étudiants.

 

  • Comment ça marche ?

Jusqu’à maintenant, chaque étudiant de plus de 20 ans devait souscrire à une sécu étudiante dès son arrivée sur les bancs de la fac. A Lille, on avait le choix entre la LMDE et la Smeno : à la rentrée, les étudiants non-boursiers devaient s’acquitter des 217€ de cotisation obligatoire et de 5,10€ de médecine préventive (que les boursiers payaient aussi).

Tout ça, c’est bientôt fini. Dès septembre 2018 pour les newbies et dès 2019 pour tous, les étudiants seront affiliés directement sur le régime général de la sécurité sociale comme leurs parents. Côté finance, les boursiers ne paieront rien tandis que les autres paieront leur cotisation de vie étudiante (aka le CVE qui comprend santé, culture et sport), calculée selon leur niveau d’étude (60€ en licence, 120€ en master et 150€ pour les doctorants).

  • Pourquoi certains tiquent ?

Le projet de loi est débattu depuis mardi à l’Assemblée nationale et de nombreux amendements sont à l’étude comme celui d’un tarif unique à 90€.

Chez les détracteurs du projet, on pointe du doigt la perte d’autonomie des étudiants et le réel gain sur leur pouvoir d’achat. Car aujourd’hui, les bacheliers de moins de 20 ans sont exonérés des 217€ tout comme les doctorants salariés ou ceux qui bossaient à côté de leurs études. Elle était aussi déductible des impôts pour ceux qui n’avaient pas de revenus pro’. On attend encore de savoir si sera le cas du CVE…

 

 

  •  
  •  
  •