Article Sponsorisé @StreetArtZone

Il a un air un peu sérieux, mais il a la tête remplie de couleurs et de coups de crayon bien placés. DirtySix est “peintre, tout simplement”. Street artist, aussi, puisqu’il peint régulièrement la rue. Mais pas que. Pendant une semaine, il exposera ses “People” au Windsor, un bar dans le centre de Lille. 

Pourquoi se limiter à une technique ? Je préfère m’éparpiller un peu.” DirtySix n’est pas commun. Il ne rentre pas dans une case, n’aime pas l’idée d’appartenir à une seule mouvance et préfère dire qu’il ne fait que ce qui lui plait. Du graffiti à la toile en passant par le dessin, il n’exclut rien tant qu’il peut créer.


Je dessine depuis que je sais tenir un crayon, raconte-t-il. J’ai fait des études de graphisme, et j’ai été illustrateur dans des grosses boites. Mais je ne m’épanouissais pas. La hiérarchie, les commandes avortées, les économies… Ça bloque la créativité.” Alors il s’est lancé. Dans la rue, sur le papier, sur des toiles. Avec des bombes, des pinceaux ou des crayons.

La ville n’est pas une obsession pour moi. Ce qui m’intéresse, c’est la cohésion avec le support. Quand on travaille dans la rue, c’est très différent d’une toile blanche : il faut aussi faire avec ce qu’il y a autour.” Et composer.

Du 14 au 21 décembre, une partie de son travail sera exposée au Windsor, rue Jean-Roisin, du côté de Rihour. Appelée “People”, l’expo sera donc tournée vers l’autre. “Je travaille essentiellement sur l’humain. Je peins des gens, des accumulations d’humains.” Ce qui l’intéresse sur ces sujets? “Ils ont tous deux bras et deux jambes, mais sont tous radicalement différents.

L’expo de Dirty6 aura donc lieu de ce jeudi 14 décembre jusqu’au 21 décembre au Windsor, 5 rue Jean-Roisin. Il sera présent au vernissage qui a lieu ce jeudi à partir de 19 heures. Sinon, l’artiste a une page Facebook et un compte Instagram qui font bien plaisir.

 

Article sponsorisé par Street Art Zone

  • 135
  •  
  •