Elles sont cinq, créatives et sortent de la formation “fabricant de vêtements sur-mesure” d’Informa à Roubaix. Elles ont toutes lancé leurs marques et se rassemblent pour vous les présenter ce samedi, à partir de 14 heures. On y retrouvera des bijoux, des vêtements, pour les hommes ou les femmes et même à manger pour les plus gourmands…

Les cinq créatrices sont prêtes pour le Christmas Market (Lucie, Léa, Clara, Léna et Lisa).

Calyma, le chic médiéval

Parmi les cinq créatrices, ont retrouve Lucie, qui a lancé sa marque Calyma en 2016. Ancienne étudiante en lettres et passionnée par les belles robes d’inspiration médiévales, elle a commencé à coudre, il y a 5 ans, des pièces qu’elle ne trouvait pas dans le commerce. Résultat ? Des robes historiques qu’elle vend sur des marchés médiévaux ou à des groupes de musique.

Âmes écolo

Âmes, la marque de Lisa, sera également de la partie. Elle regroupe uniquement des accessoires. Ils ne sont pas banals puisqu’ils sont crées à partir de tee-shirts recyclés. Son objectif ? Magnifier les objets et les transformer.

Léna sur demande

Un parcours atypique pour Léna ou plutôt Lénarcisses puisqu’elle passe par le Cours Florent et se destine à être comédienne. Cette passionnée de cosplay se découvre plus impliquée dans la création des costumes que dans la comédie. Jusqu’au jour où elle découvre le modélisme homme. Lénarcisses voit le jour et propose ainsi des costumes sur-demande, des nœuds-papillons et des vêtements.

Les pierres de Clara

Après 10 ans en tant qu’éducatrice spécialisée, Clara change de voie et créée la marque Black Velvet. Une gamme de bijoux pour le corps qui sort d’un univers pour le moins mystique. Des pierres qui permettent à Clara de mélanger les savoir-faire et elle en parle mieux que nous : « Je ne veux pas me lancer dans le prêt-à-porter, ça serait trop lassant. Je suis polyvalente et j’ai besoin d’explorer le plus de choses possibles.”

Woö décalé

Derrière Woö se cache Léa, qui créée des vêtements standards et sur-mesure pour les hommes, femmes et enfants. Également ancienne éduc spé, elle a voulu changer de vie lorsqu’elle a eu un enfant. C’est ainsi qu’elle a prit un tournant dans sa carrière et qu’elle a commencé à créer des vêtements fous, pétillants et épurés. « En 3h de travail, tu peux voir ce qui n’était qu’une simple idée juste devant tes yeux et ça, explique-t-elle, c’est un remède anti coup de blues.”


Toutes très indépendantes et passionnées par leur travail, elles seront chez Léa au 5 impasse Saint-Eloi à Fives avec des shortbreads et leurs créations. On a hâte de découvrir ça.

  • 84
  •  
  •