Parce qu’il y a tout sur place. Nan mais sans déconner, il y a 330 exposants. Donc si vous hésitez entre une hypokhâgne et une fac de lettre, entre du droit et de la Science Politique, c’est un peu le moment d’aller voir si vos envies trouvent formation à leur pied. On vous fait, en points boulettes, le compte des arguments en faveur de ce salon qui aura lieu jeudi, vendredi et samedi. 

 

    • C’est là qu’on va vous expliquer comment devenir astronaute

      Bah oui, il faut bien faire un peu d’études pour ça. Mais pas forcément celles qu’on croit (en l’occurrence, pour astronaute, la fac de bio est un bon début). Le salon réunit 330 établissements de la région justement pour vous permettre de voir que tout est à peu près possible. Aux stands, des gens qui savent de quoi ils parlent, et qui peuvent vous indiquer précisément les débouchés de leurs formations. Vous avez un métier en tête ? On vous dit comment y arriver. Vous êtes intéressés par une formation en particulier ? On vous dit ce qu’elle permet de faire ensuite. Aussi simple que ça.

    • C’est l’affaire d’un après-midi, et ça devrait vous permettre d’y voir plus clair

      L’idée n’est pas d’y passer les trois jours non plus, mais d’aller y faire un tour histoire de voir si vous ne pourriez pas glaner quelques renseignements utiles à votre avenir professionnel (no pressure, mais vous allez bosser environ quarante-cinq ans, autant faire en sorte que ça vous plaise un minimum). L’événement sera bien sûr organisé de telle manière que vous n’avez pas à vous cogner tout le salon pour trouver les formations qui vous intéressent. Elles seront regroupées par genre (santé, commerce, arts, on en passe et des meilleurs), et vous pourrez vous repérer sur un plan du site en couleur qui devrait vous permettre de trouver rapidement ce que vous cherchez.

 

  • Ce n’est pas que pour les lycéens

    Alors c’est sûr que pour les lycéens, c’est un peu le premier contact avec le monde des grands, et c’est bien utile quand on n’a pas la moindre idée de ce qu’on veut faire ou comment y parvenir. D’autant qu’entre l’alternance, la fac, la prépa et les écoles, il y a moyen de baliser un brin (trop de choix tue le choix). Mais pensons également deux minutes à ceux qui s’apprêtent à décrocher une licence sans savoir ce que la vie leur réserve ensuite. Ou qui en sont à la moité de leur première année de psycho et qui se demandent s’il ne serait pas un peu mieux pour eux de faire éco-gé, finalement. Se tromper et recommencer, dans l’enseignement supérieur, c’est un peu la base.

 

Bon, voilà pour les arguments de choc. Sinon, sachez aussi que vous aurez le choix entre une quarantaine de conférences sur les trois jours, que vous pourrez participer à un atelier coding/gaming et à une nocturne, vendredi, qui vous proposera de discuter avec des professionnels qui vous diront volontiers comment ils en sont arrivés là.

Pour les infos qui sont pratiques, on vous refait un paragraphe : 

Ça se passe donc jeudi, vendredi et samedi de 9 heures à 18 heures (19 heures le vendredi) à Lille Grand-Palais. L’entrée est à 7 euros, le pass trois jours à 9 euros. Le site internet du salon juste .

  •  
  •  
  •