Le turfu, c’est cette année. Enfin, ça ne va pas changer grand chose pour nous, puisque la 5G qui doit à arriver à Lille cette année sera en fait un test pour un début de vrai déploiement en 2020. 

Voilà, donc l’ultra haut débit débarque à Lille pour une période de test de 18 à 24 mois. C’est l’autorité de régulation des télécoms qui a décidé ça. La technologie doit bien sûr être testée avant d’être commercialisée par les opérateurs téléphoniques. Pour ça, parlons technique deux secondes, il faut des villes qui exploitent déjà la fréquence  3400-3800 MHz. Et devinez quoi ? C’est le cas à Lille, comme dans neuf autres villes de France, chez qui des tests vont aussi avoir lieu.

Donc, en gros, niveau calendrier, ça donne ça : la 5G est testée pendant deux ans dans différentes villes de France, ce qui nous amène gentiment à 2020 et le début du déploiement commercial. Bon, c’est un peu comme la fibre (qui l’attend encore à Lille?), il peut y avoir de légers retard. D’ailleurs, l’autorité de régulation des télécoms se donne un peu de marge puisqu’elle annonce une généralisation d’ici cinq ans, ce qui nous amène tout de même à 2023.

En attendant, sachez que la 5G est apparemment dix fois plus rapide que la 4G. Et à propos de 4G, on vous parlait il y a quelque temps de son installation dans le métro. La ligne 1 devait être équipée début 2018. Vu qu’on est en janvier 2018, ça ne devrait donc plus tarder. De quoi patienter avant l’arrivée de la 5G, donc…

  •  
  •  
  •