Attention, vie de fou. La Lilloise Cécile Ravaux ne brûle pas la chandelle par les deux bouts mais ne dit non à rien. Cet état d’esprit l’a emmenée aux quatre coins du monde. Le 8 février, elle racontera tout ça lors d’une conférence à Lille. 

Au départ, aux environs de 2006, elle était commerciale pour La Voix du Nord, à Arras. Puis elle est partie à Paris pour faire la même chose au Figaro puis au Parisien. “Mais j’en avais marre des médias. Je n’avais plus aucune interaction avec les gens.

Première rencontre qui change sa vie : “Un jour, j’étais au restaurant avec des collègues, et j’ai entendu la conversation de quatre hommes qui étaient à côté.” Ils parlent médias, voyage, start-up. Cécile leur tend sa carte à la fin du repas. Et rejoint l’aventure RacontR, une boite qui se lance dans le storytelling digital et les web docs.  “J’ai passé quatre ans dans la com’ avec eux.” Elle rencontre alors des clients du monde entier, des journalistes voyageurs. “Je n’en pouvais plus de rester au bureau.

Ces journalistes qui parcourent le monde à la recherche d’images hors des sentiers battus, elle finit pas les suivre. “Sur les tournages, je les accompagnais en tant qu’assistante photo, assistante tout court… J’aidais à l’écriture interactive.” Peu à peu, la fièvre du voyage s’empare d’elle, et elle se transforme en “couteau suisse” pour ceux qu’elle accompagne.

En quatre ans, elle visite une vingtaine de pays, rejoint la communauté française du Burning Man, accompagne les femmes girafes au bain en Birmanie, devient, pendant deux mois, femme de ménage à Joshua Tree en Californie, vit avec des tribus au Laos… “Les projets les plus dingues, je fonce. Je n’ai pas vraiment de limites à mes rêves.

Aujourd’hui, Cécile a pour seules possessions deux valises : “Une pour l’hiver, une pour l’été.” Et c’est tout. Elle se laisse porter au gré des rencontres, des opportunités, des sérendipités. “C’est parfois difficile, mais à chaque fois, de toutes ces aventures, j’en tire quelque chose.” Et puis de toute façon, elle ne se voit pas du tout revenir à une vie rangée. “Avoir une maison et une famille ? Je ne me vois pas du tout faire ça.

Cécile viendra raconter ses aventures à qui veut l’entendre le 8 février au Comptoir des Voyages, 76 rue Nationale. Une conférence organisée par le French Curiosity Club, dont on vous parlera tout bientôt. L’entrée est à 25 euros avec cocktail. Et en attendant, vous pouvez aller vous délecter des belles images des voyages de Cécile sur son site internet.