Ça ne vous prendra pas beaucoup de temps, environ cinq minutes. Mais ça peut potentiellement faire avancer le schmilblick. Les assos Stop Harcèlement de Rue et Lille sans relou s’associent pour travailler sur le label “Bar sans relou”. Pour avoir une base de travail solide, elles ont mis en ligne un questionnaire qui vous interroge sur vos habitudes nocturnes. 

Et ce n’est pas ouvert qu’aux meufs, soyons bien clair. Les hommes sont également invités à répondre à ce petit questionnaire qui vous demande où vous sortez, si vous allez parfois seul(e) boire des coups, comment ça se passe, et ce que vous souhaiteriez améliorer. Le questionnaire vous invite aussi à signaler un bar particulièrement safe et dans lequel vous vous sentez à l’aise plus qu’ailleurs.

L’enquête est d’envergure nationale, mais Lille sans relou s’y est associé pour représenter la ville. L’asso avait déjà, en 2015 tenté d’installer ce label dans les bars lillois. Mais seuls deux bars remplissaient tous les critères de protection des personnes victimes de relous au comptoir : le Gastama et le Dernier bar avant la fin du monde. Un petit nombre, donc, mais qui ne témoigne sans doute pas de la réalité : d’autres bars ont certainement les bons réflexes quand quelqu’un se retrouve en difficulté.

Bon voilà, ce questionnaire est donc un premier pas pour la généralisation de ce label “Bar sans relou”, qui devrait faire avancer les choses dans le bon sens. N’hésitez pas à prendre un peu de temps à répondre aux questions (peu intrusives et anonymes). Au moins vous pourrez dire que vous avez participé.

  • 72
  •  
  •