C’est un bar de nuit, rue Massena, ouvert depuis six ans, et qui a quand même drainé (et draine encore) un nombre incalculable de fêtards en tout genre. Aujourd’hui, l’affaire marche bien, et son propriétaire, Steve Marchand, la vend. Mais qu’on se rassure : le Base Camp reste ouvert. 

En fin de semaine dernière, une vidéo pleine d’émotion est postée sur la page Facebook du Base Camp de Lille. Elle annonce que le lieu est à vendre, sans en dire beaucoup plus sur la suite, si ce n’est que le propriétaire souhaite développer d’autres projets. “Nous vous annonçons aujourd’hui que le Base Camp est à vendre afin de réaliser d’autres projets encore plus fous.” Et c’est tout. Jugez par vous mêmes :

 

Ce lundi, on a eu Steve Marchand au téléphone, qui se veut rassurant. “Je vends pour ouvrir un autre Base Camp ailleurs.” Certainement en Haute-Savoie, d’où il est originaire. Mais pas question, pour lui, de vendre à quelqu’un qui déciderait de changer la marque. “J’en reste propriétaire, et je ne vendrai pas à quelqu’un qui ne rachète pas en tant que Base Camp.” De toute façon, pour lui, personne n’a intérêt à changer la devanture. “En six ans, c’est devenu une institution. C’est devenu connu dans le quartier. Moi je ne veux pas que ça s’arrête.

Pas de panique, donc : vous pourrez toujours passer vos nuit dans le seul chalet bar de la ville.