Hier, mercredi 14 février, devait débuter le festival Escale en Israël organisé par l’association de l’IAE, PankulturA. Le festival devait courir jusqu’au 17 février. Cependant, des manifestants pro-palestiniens sont venus interrompre la soirée d’ouverture, avant même qu’elle n’ait commencé. 

Une heure avant le début de la soirée d’ouverture du festival, une trentaine de militants pro-palestiniens se sont invités à la Maison des étudiants (MDE) de Villeneuve d’Ascq où devait se tenir la conférence et l’exposition photo sur Israël.Ils sont venus défendre leur cause en bradissant des drapeaux palestiniens, explique Gaëlle Robin, chargée des relations presse de l’asso. Nous avons essayé de leur expliquer que nous sommes une petite asso et que nous avons suivi le calendrier de l’Institut Français, comme on le fait depuis de nombreuses années.” Mais la voix des étudiants ne porte pas vraiment face aux manifestants pourvus d’un micro. Les organisateurs ont fini par appeler la police.

Étudiants et professeurs de Lille 1 parmi les manifestants

Les membres de l’association ont pris la décision d’annuler l’événement, alors que les manifestants prévoyaient d’être présent à chaque événement du festival.Par respect pour les intervenants, nous ne pouvons pas nous permettre de les faire venir si tous les jours nous sommes dans l’incertitude du bon déroulement du festival, développe Gaëlle Robin. Même s’il faut avouer que c’est un peu décevant. Nous avons travaillé pendant cinq mois sur ce projet, qui n’avait pas pour but de parler des enjeux géopolitiques ou religieux mais de montrer la culture d’un pays. Nous devions être notés sur ce travail. ”

Les manifestants sont venus avec des affiches et des drapeaux pour se faire entendre.

Parmi les manifestants, des étudiants et des professeurs de Lille 1 dont Abdellatif Imad, professeur à Polytech. Nous avons tenté de le contacter mais nous n’avons pas reçu de réponse de sa part (pour l’instant).

L’année prochaine PankulturA organisera à nouveau son festival annuel sur le thème de la Roumanie, selon le calendrier de l’Institut Français. 

  • 74
  •  
  •