Il y a parfois des gens qui ont des bonnes idées, et qui au lieu de les garder jalousement pour eux, décident de les partager à tous. C’est le cas d’Omar, lillois au sourire généreux, qui vient de lancer l’application Paie Ton Coup. Avec, on rince ses potes depuis son smartphone.

Omar a pas mal baroudé, entre Londres et Paris, avant de rentrer à Lille. Il a travaillé dans des grands bars chicos des deux villes, a démarré à la plonge avant de terminer chef de rang.Ce monde, c’est génial, très instructif, mais il n’y a pas vraiment de perspective d’évolution.” Et puis il y a cette idée d’application, qui lui trotte dans la tête comme une comptine. “Je me disais que ce serait pratique si les gens pouvaient payer des verres à leur proches à distance.” Voilà Omar de retour à Lille, à travailler sur ce projet un peu fou. Depuis peu, l’appli est sortie, prête à l’emploi pour les Lillois.

Exemple : vous réussissez haut la main -ou de justesse- vos partiels, vous validez votre licence/master/doctorat. Vos parents sont fiers de vous, mais sont présentement à Rouen, dans la maison familiale. Ils sont plutôt sympas, et savent pertinemment que ce soir, vous allez fêter ça. Ils se rendent sur l’application Paie ton coup, mettent le montant qu’ils estiment à la hauteur de votre exploit universitaire, et valident. Voilà, c’est fait, vous avez du crédit pour boire à la santé de vos parents ce soir.

 

Ça marche avec vos potes, vos ex si vous êtes sympa, vos connaissances, vos collègues de travail et à peu près quiconque doté d’un téléphone portable à applications multiples. Lorsqu’ils paieront leur conso, au lieu de sortir la mastercard, ils donneront le code débloqué sur l’application, qui disparaîtra une fois validé par le barman. Et voilà. Aussi simple que ça.

Pour l’instant, vous pouvez utiliser l’application dans trois chouettes lieux de Lille : l’Autrement dit, le Big Up et le caviste BioVino (oui, ça marche aussi). “J’ai d’autres bars que je dois rencontrer très bientôt, qui sont plutôt très intéressés.” Il nous les a cités, et pour la chance, on ne dira rien tant que c’est pas signé, mais ce n’est pas du petit troquet inconnu. Omar tape dans le très populaire direct. (#teasing)

Le Lillois espère bien que le concept va prendre chez lui, parce qu’il entend le partager à Paris et dans les grandes villes de France par la suite. On ne lui souhaite que ça.