Quatre étudiants de l’Académie ESJ ont eu la bonne idée de faire une année de césure à l’étranger entre la L2 et la L3. Sauf que Justine, Marine, Léopold et Justine ont décidé en plus de créer le média Itchy Feat. Un projet qui sera lancé en septembre 2018 et qui rendra compte des aspirations, des différences et des modes de vie qui existent dans le Pacifique. 

L’idée est née il y a quelques mois alors que le petit groupe d’amis souhaitait partir en Erasmus dans le même pays. S’en suivent plusieurs blagues au sujet d’un départ en Australie avant de décider de se lancer réellement dans cette folle aventure : en profiter pour créer leur propre média.

Itchy Feat est donc un site qui parlera d’environnement pour la jeunesse depuis l’Australie, la Nouvelle-Zélande et la Nouvelle-Calédonie durant neuf mois. “Nous sommes un peu partis de nulle part. Nous avons été touchés par le film “Demain” et nous savions que nous voulions faire quelque chose à cette échelle, explique Léopold, l’un des fondateurs de Itchy Feat. Et puis la jeunesse, car nous savons qu’elle a énormément de choses à dire et parce que les jeunes sont les premiers concernés à propos de l’écologie et du monde de demain.” Soutenus par l’ESJ, les quatre étudiants souhaitent mettre en évidence une problématique sociale et environnementale.

Justine, Justine, Léopold et Marine, les quatre étudiants qui partent à la découverte de trois îles du Pacifique. L’objectif ? Découvrir de nouveaux modes de vie et les partager sur Itchy Feat.

Nous nous rendrons d’abord à Melbourne où nous comptons travailler quatre mois afin d’avoir de l’argent pour pouvoir vivre, développe Justine. Mais l’enquête de terrain commence dès notre arrivée. Nous irons dans ces différentes villes pour travailler et mettre en avant des modes de vie alternatifs, pas pour faire un voyage touristique.” Après Melbourne, direction la Tasmanie, puis Brisbane au cœur des éco-villages, à partir de mars 2019 ce sera la Nouvelle-Zélande, avant de terminer avec la Nouvelle-Calédonie.

Le site web regroupera différents articles et permettra de suivre le périple des apprentis-reporters. L’objectif étant de donner la parole aux personnes qu’ils rencontreront. Des galeries de portraits, des tribunes, des vidéos, de l’audio, tant de supports que les étudiants souhaitent utiliser et varier.

En plus de l’expérience que ça va nous apporter sur place, on a d’ores et déjà acquis pas mal de compétences, précise Marine. Ce projet nous prend vraiment beaucoup de temps, on a dû monter un dossier pour obtenir des subventions, réaliser un budget. Cet été, on bosse quatre mois pour pouvoir payer une partie du voyage mais le coût reste tout de même très élevé. C’est pourquoi nous avons créée une cagnotte participative même si le projet verra le jour quoi qu’il arrive puisque nous avons déjà pris nos billets d’avion.

Les quatre fondateurs du média espèrent que d’autres étudiants de L2 suivront leur trace l’année prochaine et reprendront Itchy Feat afin de rendre compte des différents modes de vie dans d’autres pays. 

Le site Itchy Feat est encore en construction. Mais vous pouvez suivre Itchy Feat – en plus de Facebook – sur leurs pages Instagram et Twitter, pour rester informé de l’évolution du projet. 

  • 92
  • 8
  •