Plus que jamais, cette semaine dédiée à la lutte contre le harcèlement de rue va faire du bruit. Elle se déroulera partout, et donc aussi à Lille, du 8 au 14 avril. Le collectif Lille Sans Relou lance un appel à témoignages (anonymes) pour l’occasion. 

Histoire, dans un sens, de faire perdurer le mouvement #metoo, l’asso lilloise propose de recueillir des témoignages de victimes de harcèlement de rue. Ici, pas de jaloux : les rapports d’injures grossophobes, LGBTQI+-ophobes, racistes, sexistes, sexuelles et autres réjouissances de tous les jours sont les bienvenues. L’idée du collectif : publier ces histoires de manière anonyme dans des posts Facebook tout au long de la semaine. Histoire de montrer à quel point l’insulte de rue est banalisée, et parfois extrêmement créative (et blessante).

Pour info, la page Paie ta Schneck le fait déjà depuis un petit bout de temps, et on peut dire que ça fait son petit effet :

Lille Sans Relou a créé une adresse mail pour que vous puissiez raconter vos histoires : campagnelsr@gmail.com. Faut pas hésiter. D’autant qu’en fonction du nombre de messages reçus, l’action pourrait se prolonger au delà de la semaine du 8 mai.

Et sinon, on vous en a déjà parlé ici, il est toujours temps de répondre au questionnaire sur votre sentiment de sécurité dans les bars. Lille Sans Relou s’est associé à l’asso Stop Harcèlement de Rue pour travailler à un label “Bar sans relou”.

 

  • 97
  •  
  •