Hier soir, un tapis rouge tout moelleux s’étendait de l’entrée de la place Pierre-Mendès-France jusqu’aux portes du Nouveau Siècle, où se déroulait la cérémonie d’ouverture du festival Séries Mania. Et on y était, bien sûr.

C’est sûr, on n’était pas en sandales et tee-shirt sur la croisette, mais ça sentait quand même très bon le talent, et même que plein de stars du petit et du grand écran, françaises et internationales, étaient au rendez-vous.

Petit tour de notre palmarès qu’on tenait à vous partager.

1.Prix spécial du public : aux lillois malins qui zieutent par la fenêtre

A quoi ça sert de descendre se coller à des barrières pour apercevoir les stars, quand on peut observer le spectacle tranquillou du haut de son balcon ? Bah ouais. Ils ont tout compris. Et en plus quand ils sourient, ça réchauffe le coeur.

Ils ont juste loupé l’opportunité de prendre un selfie avec Sandrine Quétier.

2.Prix du meilleur espoir météorologique: aux nuages, qui se sont retenus de pleuvoir

Eh oui, car même si Isabelle Adjani, invitée surprise du festival, a préféré ne jamais retirer ses lunettes de soleil tout au long de la cérémonie, on n’a pas eu la chance d’apercevoir le soleil briller… Mais au moins, on n’a pas accueilli le jury sous la pluie.

Nul doute qu’on saura leur faire comprendre, tout au long du festival, que même si le soleil sera peut être le grand absent du festival, on le remplace aisément par not’ coeur de ch’ti.

 

3.Prix Nobel de néologisme : aux présentateurs de la cérémonie, qui nous ont appris de nouveaux mots

Faut que je te fasse découvrir *Phrase exemple*, c’est trop glocal, tu vas kiffer !” Hein ? Quoi?

Merci à Chris Brancato, réalisateur des série notables comme Hannibal, X-Files, co-créateur de Narcos et jury du festival, qui nous a offert le premier néologisme sériesque du festival pendant le discours d’ouverture.

Car si comme nous vous décortiquez Netflix depuis plusieurs mois (parfois longs…, parfois sombres…), vous vous êtes peut être rendu compte qu’aujourd’hui vous connaissez des séries aux horizons très divers… :

  • de Belgique : avec notamment l’excellent thriller “Beau Séjour” sur Netflix,
  • d’Espagne : “La Casa de Papel” a braqué en premier lieu notre attention ces dernières semaines,
  • du Danemark : “The Killing”, thriller sombre réadapté en production américaine,
  • de France : “Les Revenants”, également réadapté pour le public américain,
  • d’Angleterre : “Sherlock”, “Broadchurch”, “Utopia”, “Black Mirror”… la liste est longue et alléchante !
  • de Suède : “Real Humans” et son univers d’intelligence artificielle proche de la contre utopie offerte par Black Mirror,
  • d’Italie : “Gomorra”, qui nous plonge dans l’univers des mafieux napolitains de la Camorra.

Et que ces “petites” productions bien locales, en se propageant sur les écrans de toute la planète deviennent forcément : globales.

Local + Global= Glocal, tout simplement. Merci Chris.

4. Prix du meilleur costume : Mme Françoise Nyssen, Ministre de la culture

 

Car ce n’est pas donné à tout le monde d’avoir autant la classe en portant juste une tunique ayant recyclé toutes les fleurs que le réchauffement climatique nous a enlevées. La planète, madame la Ministre, vous félicite pour ce beau geste écolo.

 

5. Prix d’honneur : à nos barmans de Saint So

Qui s’exportent vaillamment au Tri Postal pour nous rafraîchir le gosier et rassasier nos estomacs.

Comme ce vendredi soir, quand le bal d’ouverture battait son plein. Et ouais, Séries Mania, c’est aussi ça : quand c’est tapis rouge au Nouveau Siècle, c’est contre soirée au Tri Postal.

Vous en voulez encore ? Tiens, voilà la programmation des soirées au Tri Postal.

  • 29
  •  
  •