Anaïs Amodeo, la créatrice des Puces Vintage se plie en quatre pour vous dénicher des pépites remontant jusqu’à 1900. Ce dimanche, elle fête sa première année avec un pop up shop au 52 qui débordera de merveilles chinées rien que pour vous. 

Anaïs, 33 ans, est Lilloise d’adoption. Passionnée de vintage depuis l’adolescence et ses allers-retours à Paris pour chiner des fringues, elle a lancé Les Puces Vintage il y un an, et c’est beaucoup plus qu’une fripe : ” Je me suis dit, ouvre un concept qui te fait kiffer, et donc c’est devenu cette idée de chiner, de 1900 à 1990, en passant par du meuble, de l’objet, du textile, tout de A à Z, sans t’enfermer dans quoi que ce soit “.

Une fois par mois, Anaïs donne vie à ce concept au barber shop Le 52 et le reste du temps, on peut acheter les pièce sur Etsy ou via Instagram.

Anaïs le dit elle-même : elle est amoureuse des beaux tissus, du temps, de l’époque, du savoir-faire. Ce qu’elle veut, c’est offrir la possibilité d’avoir de belles choses, pour pas cher. “Mon credo, c’est vraiment de chiner des belles choses, essayer de tirer les prix au maximum vers le bas, pour essayer de les vendre pas cher et créer un nouveau système de consommation.” 

Les pièces qu’elle propose sont toutes en bon état, nettoyées par ses soins, mais vendues “dans leur jus”. Libre à vous de retaper un meuble ou de transformer un vêtement.

“C’est très important pour moi d’avoir un concept éphémère, dans un lieu à la londonienne, Le 52, qui a plusieurs identités et qui fait que le prix du loyer n’est pas répercuté sur les vêtements. Donc je débarque le soir après la fermeture et j’installe la boutique, je crée le décor, et je reviens le lendemain matin à 9h pour l’ouverture.” 

Happy Birthday

Et dimanche, qu’est-ce qui se passe ? Ce sera le premier anniversaire des Puces Vintage au barber shop Le 52, et l’ambiance s’annonce tip top. Il y aura à manger, proposé par la trattoria Ricordi, du Spritz offert par la maison, du son, et bien sûr plein de pièces canons à chiner. Et aussi une petite chasse au trésor : dans la boutique, il y aura des bons, d’une valeur de 5 à 20 euros, cachés un peu comme les tickets d’or de Willy Wonka.

A vous de les dénicher et de vous faire plaisir sur n’importe quel articles de la boutique, le jour même ou plus tard, c’est comme vous voulez. La devise chez Puces Vintage, c’est liberté, chiner, détente et pas de prises de tête !

Vous pourrez aussi retrouver Les Puces Vintage le 2 juin prochain pour la Braderie du Vieux Lille et à la rentrée sur un eshop flambant neuf, qui devrait déborder des merveilles qu’Anaïs chinera tout l’été.

Le Pop Up anniversaire des Puces Vintage c’est ce dimanche, de 9 heures à 15 heures, au 52, 52 rue Saint André. 

  • 13
  •  
  •