@ Photo Enactus Hauts-de-France

Eh oui ! Investir le pays de l’oncle Sam (enfin juste San José), ça pourrait bien être le destin d’étudiants de HEI, de l’IESEG ou de l’IAE. Mais avant ils doivent se démarquer à Paris lors de la #CNEnactus. Trois mini start-up lilloises sont en lice : Abie, La Mexicaine et Campus Market. Petit tour d’horizon de ces projets qui valent le coup. 

Les créateurs d’Abie, de La Mexicaine ou encore de Campus Market n’ont rien à voir entre eux mais ils sont tous made in Enactus, sorte de passerelle entre l’école et l’incubateur. Leur seul point commun : l’entrepreneuriat social. Soit mener de front un projet qui fait du bien à la société.

Enactus Hauts-de-France ©

Chez Campus Market, on est par exemple à la recherche de bénévoles pour récupérer les meubles des étudiants sur le départ. Sans stress et écolo, c’est tout bénef. En plus, ça évite de transformer Cormontaigne en cimetière Ikea.

Pour Abie et La Mexicaine, pas de bénévolat mais des accessoires cool à chiner. D’ailleurs, si Abie vous dit quelque chose, c’est parce qu’on en a déjà parlé. Pour faire bref, vous voyez Etsy ? Alors vous avez cerné ce qu’est Abie. Comme le décrit Salomé Brunet, en service civique à Enactus, c’est une sorte de “Etsy local”.

Et La Mexicaine alors ? Des bijoux réalisés main au Mexique par la communauté Huichol, le tout garanti commerce équitable. De quoi faire (ou se faire) plaisir et en même temps soutenir les étudiants à l’origine de cette marque.

Le tout maintenant, c’est de défendre ou “pitcher”  en anglais son projet à Paris les 29 et 30 mai face à des cadres et des dirigeants d’entreprises. A la clé : représenter la France lors de la World Cup Enactus. Et si ça peut être l’une de nos start-up lilloises, on ne dit clairement pas non.