“- Garçon, un café siouplaît !” Ça, c’est le classique français, le p’tit kawa amer sorti d’une machine à espresso qui parfois vous retourne l’estomac, que vous avalez sans y prêter plus d’attention… Et si on changeait vos habitudes ? Aujourd’hui, on vous invite à découvrir le dessous de la tasse et titiller vos sens avec Dajo, le barista de l’espresso bar et torréfacteur lillois Coffee Makers, qui vient d’être sacré champion de France de cup tasting. 

Les arts du café

Le café, c’est beau. Surtout quand c’est Dajo qui t’en parle. Il est par exemple parti au Brésil l’an passé pendant 9 mois afin de trouver des producteurs soucieux de la qualité de leur café. C’est là bas qu’il a déniché le fameux “Sítio Cordilheiras” qu’on torréfie chez Coffee Makers.

Le café c’est aussi tout un art et qui rassemble pas mal de talents et ce n’est pas lui qui va nous contredire puisqu’il a été sacré champion de France de cup tasting début mai.

Et le cupping, c’est quoi ? C’est un peu l’œnologie version café, un véritable art de la dégustation : une appréciation visuelle, olfactive, pour finalement goûter et distinguer les caractéristiques propres de chaque tasse de café… Miam.

Les goûts et les couleurs

Parce que oui, vous l’avez compris : chaque café à ses caractéristiques, et de multiples facteurs au cours de sa fabrication influent sur les parfums retrouvés dans la tasse. Il y a de quoi être un peu perdu…

Sauf que le barista est justement là pour vous guider et vous conseiller au mieux. Pour redécouvrir le café, voilà trois niveaux de dégustations proposés par Dajo, sans sucre ajouté évidemment :

Débutant* avec le Vista Hermosa, qui développe des arômes de biscuits, de cerise et de chocolat au lait, à déguster façon espresso pour le côté acidulé, ou façon filtre pour plus de douceur.

Intermédiaire** avec le Tarime, un café fruité à déguster de préférence façon filtre pour profiter de tous ses arômes.

Intéressé*** avec le Sítio Cordilheiras, très complet qui goûte la fraise et le praliné façon filtre, et qui très crémeux lorsqu’il est préparé façon espresso.

 

Bien sûr, si vous êtes un peu fâché avec le café, il y a d’autres étapes intermédiaires possibles avec encore plus de douceur, comme le flat white, le latte .

Car oui, Coffee Makers, c’est aussi un endroit où déguster thés, infusions, chocolats, petits-déjeuners, déjeuner et goûter…

Envie de devenir champion d’aéropress ?

Il y a vraiment plein de façon de faire du café, et parfois elle sont vraiment inattendues : l’aéropress fait partie de ces instruments bizarres qui produisent un petit jus exquis, et le bonus c’est qu’il est très facilement transportable, des fois qu’une envie soudaine d’aller boire un espresso en haut d’un des Monts de Flandre se ferait sentir (on vous l’accorde : on est loin des collines brésiliennes).

A ce propos, Coffee Makers accueille les qualifications régional du Championnat de France d’aéropress, et cette compétition qui se déroulera le dimanche 17 juin prochain est ouverte à tous : en effet, on vous remet 250 grammes de café deux semaines avant la date pour que vous puissiez expérimenter et créer la tasse gagnante… Pourquoi ne pas tenter l’aventure et devenir vous-même champion ?

Coffee Makers, 151 Rue Pierre Mauroy à Lille, ouvert du lundi au samedi de 9h à 18h et le dimanche de 14h à 18h.

  • 66
  •  
  •