” Une prothèse pour Maxime “, c’est le nom de la cagnotte mise en place par les amis de cet étudiant lillois. Le 22 mai dernier, il a eu la main arrachée par une grenade GLI-F4 alors qu’il était présent sur la ZAD de Notre-Dame-des-Landes. La démarche de ses proches se veut apolitique. 

Les potes de Maxime, mais aussi ses profs et ses proches, ont monté un pot commun pour l’aider à se financer une prothèse biomimétique. Un type de prothèse ultra technologique, mais aussi très chère. ” On a mis en place cette cagnotte pour que l’argent ne soit pas un problème “, tient à souligner Pablo Falcon, étudiant à La Catho. Si vous voulez participer, la cagnotte se trouve sur la plateforme Le Pot Commun.

L’action se veut apolitique et ses proches insistent bien sur cette dimension. Surtout qu’une enquête est en cours pour déterminer les circonstances du drame. CheckNews, le site de fact-checking de Libé, a fait un petit un topo sur cette affaire. “Cette initiative, c’est aussi un soutien moral “, expliquent Robin Minas et Pablo Falcon, deux potes de Maxime.

Pour le pot commun, on vous (re)met ici le lien de la cagnotte. 

  • 137
  •  
  •