Ouais, ouais, ouais, on sait. Bach, c’est so 1740. Mais posez-vous les bonnes questions : s’il est toujours écouté et joué aujourd’hui, c’est peut-être parce qu’il avait quelques bonnes idées musicales, le bougre. Ce n’est pas parce que c’est classique que c’est lame (ou cher). Le Lille Piano Festival qui a lieu ce weekend vous prouve que c’est juste beau (et potentiellement gratuit). 

Alors sachez, si vous avez moins de 28 ans, que tous les pestacles du festival sont à 9 euros max pour vous. Autant dire l’équivalent de deux pintes en happy hour. Ensuite, il y a une pelletée de concerts qui sont tout à fait gratuits, et qui vont peut-être vous prouver que Mozart était en vrai une rock star avec quelques siècles d’avance. On vous a sélectionné toutes les dates où vous n’avez pas besoin de débourser un centime.

Vendredi, c’est jazz à Saint-So

Avec deux formations : Trouble Kaze, un “triple duo” qui ne se met absolument aucune limite dans l’expérimentation musicale. En même temps, avec deux pianos, deux trompettes et deux batteries, il y a moyen de s’amuser. Ça, ce sera dans l’auditorium de Saint-So de 20 heures à 21 heures. Il faudra retourner dans le bar pour écouter le Roubaisien Stephan Orins se faire plaisir en mode piano bar.

Samedi, c’est atelier et concours

Un atelier piano collectif à Saint-Sauveur, totalement gratuit, où vous pourrez voir comment on se débrouille avec quatre ou huit mains sur un même clavier. Ola Cuba oblige, le thème sera la musique latine, bien sûr. Rendez-vous entre 14 h 30 et 17 h 30.  Au même endroit, à 20 heures, dans l’auditorium, vous pourrez vous faire plaisir avec du Debussy, Lecuona ou encore Marquez. Et à 21 h 30, dans le bar, ce sera jazz cubain. Parce qu’il sera samedi soir et qu’il ne faut pas déconner.

Sinon, au conservatoire de musique de Lille, vous pourrez entrer gratos à l’Auditorium pour écouter jouer le lauréat du concours international de piano d’Orléans, qui n’est apparemment pas de la blague. Rendez-vous à 19 heures.

Dimanche, c’est talent talent talent

Ana Kipiani, ça vous dit quelque chose ? Franchement, il faudrait, parce que cette jeune pianiste envoie du bois comme personne. Tenez, regardez un peu :

Elle sera en récital à Saint-So à 14 heures et jouera du Beethoven et du Schumann, entre autres. On conseille fortement. Puis tant que vous êtes là, autant rester pour la suite qui est pas mal non plus : un cross over entre le film muet d’un ballet datant de 1942 et le Trio de Tchaïkovsky. Ça peut être canon. Et puis bon, ça ne s’arrête pas là. Vous connaissez Ravel ? Le Bolero, tout ça… Vous pourrez écouter plusieurs de ses compositions interprétées par un trio qui marie jazz et classique, Los Suenos de Ravel. Ça promet, franchement.

Donc ça c’était la programmation gratuite. Vous pouvez trouver tout le reste en cliquant sur ce lien hypertexte.

  • 82
  •  
  •