Vous avez passé vos heures de perm’ de lycée à jouer à Worms avec vos potes ? Vous aviez Jurassik Park ou encore Alien dans votre bibliothèque VHS étant mômes ? On a trouvé votre jeu de l’été lorsqu’il fera moche dehors : “Epic Loon”, un jeu multijoueurs né à Tourcoing où des aliens viennent squatter vos films préférés.

A la Plaine Images de Tourcoing, on connaît surtout 3D DUO pour ses jeux sur mobile. Sauf que depuis trois ans, ses développeurs ont des fourmis dans les doigts et les méninges : ils ont bien envie de créer un bon vieux jeu vidéo sur PC et console, comme ceux qu’ils ont connus pendant leur enfance des années 90’s, où le smartphone n’existait pas.

La bande de 3D DUO monte alors son label Macrales Studio. On est en 2015 et ils ne savent pas vraiment encore quel genre de jeu sortira de leurs multiples “beerstormings”. Ils savent déjà ce qu’ils ne veulent pas – bye bye le free to play, les zombies ou encore le jeu mobile – et listent toutes leurs envies et références dans  un skaker – coucou les 90’s, le magnétoscope, Mars Attacks, les soirées potes-canap’ et l’humour Canal+ à sa grande époque.

 

Et surtout, ils veulent un jeu multijoueurs où les skills ne font pas la gagne. “On imaginait déjà un jeu où les joueurs avaient peu de contrôle sur leurs persos maladroits avec un rôle très important de la physique“, explique Maxime, lead developer chez Macrales. “En gros, on veut que les joueurs ragent de ne pas y arriver et se sentent puissants quand ils arrivent à faire un bon coup sans trop savoir comment“, continue Christophe, lead game designer.

Une fois le shaker bien bien bien agité pendant trois ans, voilà “Epic Loon”, un cocktail déjanté en noir et blanc qui vient réveiller la nostalgie puisqu’il est bourré de références à la pop culture.

Le pitch : bienvenue dans le salon de Joe, un célibataire endurci qui vit chez sa grand-mère dans le Wyoming. Sa passion ? Les VHS, les VHS et les VHS. Il en a des tonnes et son magnétoscope a du mal à suivre. Sauf que quand il insère la cassette de nettoyage (si vous ne savez pas ce que c’est, vous êtes juste né trop tard) dans sa machine, elle libère des aliens qui pourrissent ses autres cassettes. Joe va donc mettre ses films les plus violents pour tenter de les contrer : Grojira, Jurassik Land ou encore Nosferacula.

Et les aliens, et bien c’est nous ! On peut jouer en solo ou co-op en mode Histoire (comptez 8-10 heures de jeu) mais également en Battle où, là, tous les coups sont permis. “C’est le jeu parfait pour l’apéro, car on peut y jouer à une main, promet Maxence, le boss de Macrales. On peut aussi se lancer dans les paris sportifs si on a la flemme en mettant en route les stupidités artificielles du jeu“.

Au total, le développement d’Epic Loon a coûté 300 000€ mais vous avez de la chance, pour y jouez, ce sera plutôt autour de 15€. Il sera officiellement téléchargeable le 13 juillet prochain sur les plateformes de jeux comme Steam ou Microsoft Store. Et on n’y joue pas sur minitel rassurez-vous, mais sur Nintendo Switch, XboX, PC et, dès septembre, sur PS4.

Pour patienter, on vous laisse avec le clip totalement barré et génial du groupe auvergnat Pryapisme qui s’est chargé de toute la musique du jeu.