Des tonnes de saucisses cocktail qui menacent d’être jetées à la poubelle ? Mieux vaut les donner. Ce jeudi matin, les salariés licenciés de Jean Caby vont procéder à une distribution de leur stock. Faites une bonne action anti-gaspi : allez chercher un carton ou deux de mini-saucisses. 

Bon, ça n’a fondamentalement pas une super origine. Le tribunal de commerce de Lille a ce mercredi prononcé la liquidation judiciaire de Jean Caby, le pro des saucisses cocktail. Les 232 salariés qui travaillent à l’usine de Saint-André-Lez-Lille sont licenciés. Une triste fin pour l’entreprise nordiste qui allait fêter ses cent ans d’existence l’année prochaine. Un repreneur danois s’était présenté pour reprendre la boîte, mais sa proposition n’a pas été jugée assez sérieuse par le tribunal de commerce. L’usine va donc fermer, et ses salariés vont être licenciés. 

Le truc, certes moins grave mais d’importance malgré tout, c’est que le stock de saucisses produites entre temps va être perdu. Donc les salariés vont le distribuer à qui sera là ce jeudi matin. Selon les sources, la taille du stock varie. France 3 parle de 2,5 tonnes, tandis que Le Monde cite un salarié qui parle de “50 tonnes”. Dans les deux cas, il devrait y en avoir pour tout le monde.

Si vous êtes libres, rendez-vous donc 9 heures ce jeudi matin, au siège de l’usine, 40 rue de la Gare à Saint-André-Lez-Lille.