On a déjà parlé compost, de la manière dont il est possible de le faire chez soi. Mais c’est parfois un petit peu galère, niveau odeurs, évacuation du jus et autres réjouissances liées à la décomposition. A Fives, la solution a été trouvée : tout un tas de composteurs publics ont été installés à des endroits stratégiques.

Et le mieux du mieux, c’est qu’ils sont accessibles à tous. Pas la peine de s’inscrire quelque part, ou d’être membre d’une asso. Les composteurs sont dans la rue, les bennes ne sont pas verrouillées. Ce qui signifie, si ça vous intéresse, que c’est un service ouvert 24h/24. Vous pouvez aller jeter vos pelures de carottes à deux heures du mat’, si ça vous chante.

Le truc cool, c’est que tout est expliqué sur place. Vous avez le droit de composter vos détritus alimentaires et de jardin, à quelques exceptions (on évite les oignons et les pelures de pomme de terre, toxiques pour les petites bêtes qui font le compost).

Tenez, on vous met la liste des composteurs :

  • Jardin des Maguettes, place des Girondins
  • Jardin Ressource, rue du Long Pot
  • 14 rue d’Aguesseau
  • Bizardin, à l’angle de la rue Rollin et de la rue Papin
  • Petit Maroc, rue des Frères Lumière
  • Impasse de Pologne
  • Jardin du Bout du Monde, à l’angle de la rue de Pologne et de la rue de Madagascar

D’ici la fin de l’année, un autre composteur sera installé rue Ballet, juste à côté de la Friche Fives Cail.

Les règles à respecter quand on utilise un composteur (public ou non) : pas d’autres produits que ceux qui participent vraiment au compostage, pas d’os de viande, pas de viande (qui attire les rats), pas d’oignons ou de pommes de terre, pas de poireaux… Et le mieux, c’est de réduire ses déchets en petits morceaux. Ça se décompose plus vite.