Photo @EdouardBride/LaVoixDuNord 

Yep. Un estaminet. Dans une brasserie (et pas la pire de la région, on préfère vous le dire). Cette idée folle vient des patrons de la brasserie du Pays Flamand, d’où sortent Anosteké, Fière, Bracine et autre Wilde Leeuw. Dans les locaux historiques de Blaringhem, en Flandres, l’idée est d’ouvrir un estaminet dès le mois de novembre prochain.

On vous explique. La Brasserie du Pays Flamand est devenue une institution tellement son Anosteké est appréciée partout (à sa juste valeur). Les gens en demandaient tellement, que la brasserie de Blaringhem a fini par ne plus suffire. Décision a été prise, l’année dernière, de déménager le gros de la production dans des locaux plus grands qui permettent de brasser plus, situés pas bien loin, à Merville. Mais il n’était pas question pour autant de mettre au rebut la brasserie historique qui de surcroît accueille toujours la plus grande collection de chais du coin pour la gamme Wilde Leeuw (de la bière vieillie en fut de cognac, armagnac, et autres blancs millésimés).

La brasserie tourne toujours à Blaringhem, rassure direct Adrien Erb. L’idée, ce sera d’y faire aussi des bières éphémères, de s’amuser un peu.” Et d’accueillir le public dans les meilleures conditions, c’est à dire avec de quoi les nourrir en plus de les abreuver. Voilà donc comment l’idée d’estaminet est arrivée. Les brasseurs ont même déjà trouvé un nom : “L’Anosteké estaminet“. Et comme la nouvelle brasserie de Merville a coûté un petit peu d’argent, le Pays Flamand a besoin de votre aide.

Une cagnotte a été lancée sur le site Tributile. Dans un premier temps, le projet a besoin de 25 000 euros. Si vous avez un billet à mettre quelque part, n’hésitez pas à aller voir à quoi le projet ressemble. D’autant que les contreparties sont chouettes dès les premiers euros : pour 5 euros, vous avez droit à une Anosteké, un verre et un sous bock, par exemple. Pour 35 euros, vous repartez de la brasserie avec 6 Anosteké, autant de sous-bocks, une visite de la brasserie, un décapsuleur, un tote-bag, un tee-shirt et une invitation à une bonne soirée de clôture. Pour 90 euros, vous repartez avec un fût de 30 litres. Et pour l’anecdote, si vous mettez plus de 1000 euros, vous avez le droit de brasser votre bière.