Photo @ENB

On est quand même à deux doigts d’aller quémander la machine à hologramme de Mélenchon pour participer, au moins virtuellement, à tous les festivals de ce week-end. Si vous êtes plutôt branché festoch’ à la cool et estaminet, celui d’En Nord Beat à Bailleul, est peut-être celui qu’il vous faut. 

Peut-être que vous n’en avez jamais entendu parler avant mais ne vous blamez pas, En Nord Beat est un petit jeunot dans le monde des festivals. Bon après, il a grandi très très très vite et on peut désormais affirmer qu’il a pris son envol puisque les organisateurs visent les 5 000 festivaliers pour cette 4e édition. 

L’ambiance ? Jeune et familiale. Le line up ? Eclectique et actuel. En fait le festival bailleulois, c’est parfait pour le newbie du festoch’, celui qui n’a pas envie de choisir entre le punk et le rap ou pour le festivalier qui a du mal à aller pogoter depuis qu’il a un taf et/ou des loulous à la maison.

Parmi la trentaine d’artistes attendus sur les deux scènes du festoch’, du punk british avec les GBH et Inner Terrestrials, du rap français avec Hugo TSR et Demi Portion, de l’électro en veux-tu en voilà avec Molécule et Mike Dre et un brin de folie musicale avec Salut C’est cool et Biffty & DJ Weedim.

Pour le reste du line-up, on vous laisse zieuter ici. Et pour prendre sa place, attention, les préventes c’est jusqu’à ce mardi, là, tout de suite. On peut bien sûr se décider au dernier moment mais les places, en plus de prendre quelques euros (22€ le pass journée sur place au lieu de 18 en prévente), peuvent se raréfier ces jours-ci.

Ah et l’excuse de “Oh mais c’est loin“, ça ne marche pas : Bailleul est à 20 minutes de Lille en tuture et il y a une belle gare SNCF.

Pour un peu plus de praticité, voilà les infos qu’il faut : le festival se déroule dans le Parc Legrand-Grubbe et ouvre de 16 h 30 à 3 heures le vendredi 6 juillet et de 14 h 30 à 3 heures le samedi. Il y a bien évidemment un camping et de quoi se restaurer et se réhydrater sur place.