Ah, lala, l’été à Lille. On trouve une place en terrasse facilement, il n’y a pas de bouchons le matin, les places de stationnement vous tendent les bras… C’est aussi la période des travaux de voirie, ceux qui bloquent des rues et condamnent des accès ultra fréquentés le reste de l’année. Cet été, c’est le tour des pourtours de la gare Lille-Flandres. 

Il faut bien que ça se passe, mais c’est clair que sur le moment, on se dit toujours que ce n’est pas la joie. Jusqu’au 3 août, plus aucune voiture ne va circuler autour de la gare Lille-Flandres. Les travaux du chantier Euraflandres entrent dans une phase un brin chargée : les ouvriers s’attaquent à la chaussée entre la place des Buisses et la rue du Molinel.

Pas moyen de passer en véhicule motorisé dans ce coin, donc. Ce qui signifie que les bus vont aussi être déroutés pendant ce mois de travaux. Rendez-vous donc avenue Le Corbusier et rue des Cannoniers. Pour prendre un taxi, ce sera devant le TriPostal et rue de Tournai. Et si vous déposez des gens à la gare, rendez-vous avenue Charles-Saint-Venant et avenue Willy-Brandt.

Pour mémoire, le chantier Euraflandres va encore durer une bonne année. Quand tout sera terminé, si tout va bien, vous ne reconnaîtrez plus l’endroit. Pour 13 millions d’euros (sortis de la poche de la Métropole Européenne de Lille), le passage entre les deux gares va être transformé en lieu de rencontre et de promenade plus aéré, avec moins de place faite aux voitures et plus aux véhicules doux de type vélos, triporteurs, monocycles et rollers.

Vous pouvez déjà en admirer les premiers résultats : la fontaine de la place de la gare Lille-Flandres a disparu au profit d’un parking à vélos.

Allez, courage. C’est un peu la lutte pour circuler dans le secteur des gares depuis quelques mois, mais on sera bien contents quand ça sera fini.