Crédit photo @Empreinte 

Oui, on sait, on vient tout juste d’inaugurer les nouveaux pavés des rues de Gand et Basse. Mais les travaux dans le Vieux-Lille, on en a encore pour un bout de temps : jusqu’en 2023 si on en croit la mairie de Lille. Cet été, c’est une grosse phase de travaux qui va commencer, celle qui concerne le secteur des Urbanistes. 

Promis, vous connaissez très bien ce secteur. Celui qui n’y a jamais mis un pied de sa vie n’est tout simplement pas Lillois. C’est juste que vous ne l’appelez pas “secteur des Urbanistes” mais places Louise-de-Bettignies, du château ou du Lion d’or, avenue du Peuple Belge ou encore rue Saint-Jacques.

Voilà, c’est ça le secteur des urbanistes, et il va subir un ravalement de façade en profondeur à partir de cet été, jusqu’en 2020. Ça semble long mais la Ville veut procéder étape par étape pour éviter de condamner tout le secteur aux travaux d’un seul coup et compte bien métamorphoser le secteur.

1 – Des terrasses à Bettignies ? Oubliez.

Pour en jeter, elle va en jeter, la future place Louise-de-Bettignies. Son chantier commencera en février 2019 et imaginez-la sans son parking en épi, avec une seule voie de circulation et de nouveaux pavés. On s’y voit déjà. Mais ce sera avec des sacs de shopping plutôt qu’avec un verre à la main. On vous explique : voulu comme un espace dédié à la déambulation, la Ville a pris le parti d’y interdire totalement l’installation de terrasses. Donc si vous aviez comme rêve de louer un local sur cette place et d’y ouvrir un bar ou un resto une fois les travaux finis, c’est ballot, mais ce ne sera pas possible.

2 – Bye bye les bus et voiture à foison

Les transports en commun, c’est plutôt cool en soi pour la planète. Pour les pavés du Vieux-Lille, ça l’est beaucoup moins, “surtout au niveau de la place du Lion-d’Or” selon les habitants et la ville. Comme cette dernière ne compte pas refaire le pavage tous les ans, elle a décidé de réduire le nombre de lignes de bus qui traversent le Vieux-Lille d’ici 2020. Rassurez-vous, la navette du Vieux-Lille, elle, ne disparaîtra pas.

3 – Plan de circulation : le final countdown

Si le trafic des bus dans le secteur des Urbanistes doit être divisé par 6 à terme, celui des voitures doit l’être par 5. Le but est assez clair : rendre le piéton et le vélo rois du Vieux-Lille. Comment la mairie compte s’y prendre ? Par la sensibilité éco-friendly des Lillois et touristes mais aussi par la dernière phase finale de son fameux plan de circulation.

Ces trois mots hérissent les poils de pas mal d’automobilistes depuis l’année dernière. Mais, normalement, après le secteur des Urbanistes, c’est fini ! Dans la pratique, faites une croix sur la circulation à double sens sur les places de Bettignies et du Château : on ne pourra plus descendre de la place du Lion-d’Or (qui devient zone de rencontre limitée 20Km/h by the way) via la place de la Bettignies en direction de la rue de Gand par exemple.

Mais ce n’est pas avant fin 2019, alors on respire et on reviendra avec un beau plan pour vous expliquer tout ça plus en détails.