Si vous n’avez jamais mis un pied à la médiathèque Jean Lévy, c’est le moment. Jusqu’à la fin du mois de septembre, l’artiste Clémentine Mélois y expose ses livres aux titres détournés. De quoi dépoussiérer l’image parfois barbante des grands classiques de la littérature aux yeux de certains. 

L’artiste plasticienne Clémentine Mélois est une amoureuse de la littérature et donc des bouquins. Et elle semble aussi appliquer au pied de la lettre le dicton “Qui aime bien châtie bien”. Pourquoi on se permet de dire ça ? Parce que sous ses mains et dans son imagination, les grands auteurs et leurs œuvres sont pastichés avec humour pour leur redonner un petit coup de jeune.

Grâce à de subtils anagrammes, de magnifiques contrepèteries et un soupçon d’homophonies, elle a détourné cent titres pour en faire un projet artistique dont une partie est exposée pendant tout le mois de septembre à la médiathèque Jean-Levy.

Qui n’aurait pas aimé tomber au bac français sur Père et Gay de Tolstoï ? Ou sur Candide Crush de Voltaire ? Pour aller rigoler un bon coup tout en se remémorant ses cours de français du lycée, direction donc le hall et la salle de prêt de l’établissement public situé au 32 rue Edouard-Delesalle, dans le centre-ville.

A noter tout de même que cette expo ne tombe pas du ciel et fait en réalité partie du festival d'”Un pays à l’autre” organisé par la maison d’édition lilloise La Contre Allée. On y parlera de féminisme ou encore de l’imaginaire des langues lors de conférences ou d’ateliers du 26 au 30 septembre. Tout le programme est à mater ici.

Niveau horaires, on rappelle que la médiathèque est ouverte du mardi au vendredi de 14 heures à 18 heures.