L’artiste Ana Kublashvili aka Newa, est (re)connue sur la scène techno européenne pour ses sets organiques dans des clubs renommés comme le Berghain de Berlin ou avec la Boiler Room. Ce samedi, c’est à Lille qu’elle pose ses platines en guest dans la soirée organisée par La Mutante. 

Newa, c’est une artiste, une musicienne, une productrice, une DJ, une militante… Elle est tellement de choses que ses sets sont de petits bijoux de puissance techno. La Géorgienne a fait les plus grands clubs européennes et sa présence à Lille ce samedi, c’est quand même un peu beaucoup un événement.

Par contre, La Mutante, l’organisatrice qui a invité notre DJ de Tbilissi, ça ne vous dit peut-être rien… Ce projet électronique, c’est le petit bébé de l’asso’ lilloise Zelabo qui a déjà soufflé sa première bougie. En juin 2017, elle avait organisé un open air à la Maison Folie Moulins et elle récidive ce samedi avec une grosse soirée qui se tient juste à côté du Smile, dans le centre-ville.

C’est notre deuxième event et on espère continuer à en organiser de plus en plus, annonce Jérôme, le président de l’asso’ qui a 20 ans d’expérience dans l’événementiel à son actif. Notre but, c’est de lutter contre la morosité en faisant résonner la musique électronique“.

Pour accompagner l’artiste Newa pour sa grande première à Lille, l’asso’ a misé sur un line-up cohérent musicalement et local :

  • Alex Nilson, le petit chouchou des puristes qui manie les vinyles sur ses trois platines comme personne.

  • Kolaps Model, résident du Baron Club qui sait comment faire plaisir aux technophiles lillois.
  • VBK, la DJ qui monte et qui enchaine les dates cette rentrée. L’ex-régisseuse de La Péniche continue d’ambiancer les soirées de sa techno industrielle.

En faisant venir performer Newa aux côtés de DJs lillois, La Mutante compte bien ravir les oreilles des clubbers mais aussi faire écho aux événements de protestation contre la répression des clubs et de la communauté LGBT dans la capitale géorgienne où la DJ a été particulièrement active ces derniers mois.

Et sinon côté tarif ça donne quoi ? De l’abordable mes gens ! Les billets sont encore en préventes ici  jusque samedi 15 septembre à midi au prix de 7€. Si vous débarquez sur place, c’est à dire au 3 rue Ernest Deconynck, à 23 heures ce jour-là, c’est 10€.