Pour éviter de nous faire censurer par les réseaux sociaux, on a décidé d’intégrer la vidéo à un article. Parce qu’il y a des tétons...