Cuisine commune, food court, Méert… Ca va sentir bon la bouffe à Fives Cail

Dans Food Porn, Lille
Scroll par là

Le pro­jet est énorme : les 25 ha de la friche Fives Cail vont, dans les années qui vien­nent, se trans­former peu à peu en place to be. Cette anci­enne usine d’où sor­taient des loco­mo­tives est en train de se pay­er, hall par hall, un lift­ing plutôt canon, et qui sent la graille à tous les étages.

Déjà, il y a le lycée hôtel­li­er inter­na­tion­al qui a ouvert à la ren­trée dernière, et qui dans son pro­gramme, intè­gre un restau­rant, une brasserie et une boulan­gerie péd­a­gogiques. Chaque jour de la semaine, les étu­di­ants s’en­traî­nent en con­di­tion réelle. C’est gas­tronomique, mais moins cher que chez un vrai restau­ra­teur. On con­seille de réserv­er parce que c’est si bon et si peu cher (8 euros le menu à la brasserie, 15 euros le menu au restau­rant) que ça fait la queue pour y avoir une place.

Ensuite, il y a le super­marché Super Quin­quin, qui devrait s’in­staller dans les murs retapés de la friche. Basé sur la bonne volon­té des socié­taires, le com­merce ne roulera qu’avec le con­cours des bénév­oles qui seront tour à tour mag­a­siniers, caissiers, gérants de stock… Des pro­duits frais, locaux, de préférence bio, aux­quels on aura accès en adhérant au con­cept. On vous en par­lait il n’y a pas très longtemps, juste ici.

Puis il y a ce beau pro­jet de cui­sine com­mune, dont les travaux ont déjà com­mencé. Elle per­me­t­tra aux riverains, asso­ci­a­tions et à leurs béné­fi­ci­aires de se retrou­ver dans un lieu plutôt très sym­pa et de cuisin­er ensem­ble. Un con­cept assez génial qui, en plus de rem­plir les estom­acs, devrait réchauf­fer quelques cœurs. Tous les habi­tants pour­ront avoir accès à cette cui­sine. Objec­tif affiché : l’in­clu­sion sociale et la lutte con­tre la pau­vreté urbaine.

Enfin, et on l’at­tend avec telle­ment d’im­pa­tience qu’on en rêve par­fois la nuit :  il y a ce pro­jet fou de food court, qui pren­dra place prochaine­ment dans l’un des halls cathé­drale de l’an­ci­enne usine. Un food court, c’est un gigan­tesque endroit dédié à la bouffe. Imag­inez tout un tas de restau­ra­teurs dont les échoppes sont alignées les unes après les autres. On y trou­ve de tout : français, japon­ais, indi­en, ital­ien, on en passe et des meilleurs. Imag­inez main­tenant des tables et des chais­es au milieu de cette halle qui fleure bon la ripaille. Vous ne savez pas quoi choisir par­mi tous ces restau­rants? Le food court a la solu­tion : ne faites pas de choix. Prenez votre entrée dans le resto ital­ien, votre plat prin­ci­pal chez l’in­di­en, et choi­sis­sez vous une pâtis­serie française (à ce pro­pos, l’iné­gal­able Meert devrait s’in­staller à Fives Cail, joie). Ajoutez à tout ça un cadre indus­triel soigné et on arrive facile­ment à se fig­ur­er que Fives Cail ne devrait pas tarder à devenir un haut lieu squat­té par les hip­sters et les bobos (qui ont, mal­gré tout, très bon goût) en tout genre. On a hâte, pas vous ?

Comedy Central Eating GIF by Inside Amy Schumer - Find & Share on GIPHY

Pour ceux qui voudraient déjà aller voir à quoi ça ressem­ble, prenez la ligne 1 direc­tion Qua­tre Can­tons, arrêt Mar­brerie, et suiv­ez les pan­neaux. Le lieu est d’ores et déjà canon et donne une bonne idée du poten­tiel de la friche. Pour vous ren­seign­er sur le pro­jet, le site inter­net est (aus­si) canon.