La Gay Pride se met en ordre de marche à 13 heures ce samedi

Dans La rue
Scroll par là

La marche des fier­tés, à Lille, est tou­jours une belle fête où tout le monde peut venir tel qu’il est. Le défi­lé est colo­ré, joyeux, plein de vie, de dan­seurs éphé­mères ou pro­fes­sion­nels, de badauds qui ont pris le train en marche ou de mon­sieur et madame tout-le-monde là pour dire qu’ils comptent. L’am­biance est déli­cieu­se­ment élec­trique et invite à joindre le mou­ve­ment géné­ral. C’est tou­jours un bel élan. Mais c’est aus­si une marche reven­di­ca­tive. Parce qu’en 2017, il y a tou­jours du bou­lot à faire en matière de droit et d’é­ga­li­té.

Un jour peut-être, ce ne sera plus la marche des fier­tés, parce qu’il n’y en aura plus besoin. Ils pour­ront l’ap­pe­ler la marche de la vic­toire, ou encore la LGBTI+ Par­ty. Mais en atten­dant, ce n’est pas pour rien que les asso­cia­tions orga­ni­sa­trices de ces évé­ne­ments sont contraintes d’af­fir­mer leur fier­té d’être LGBTI+.

D’ailleurs, le cor­tège, aus­si colo­ré et fes­tif soit-t-il, aura aus­si une dimen­sion reven­di­ca­tive. Sur le site lillepride.fr qui orga­nise l’é­vé­ne­ment, on peut d’ores et déjà lire un édi­to qui énonce les grands enjeux qu’il reste à trai­ter, rap­pe­lant au pas­sage que la lutte est loin d’être finie : “Les per­sonnes qui, influencé.es par ces idées ultra­réac­tion­naires, se com­portent de façon vio­lente dans les rues, au tra­vail, à l’école, nous motivent plus que jamais à mili­ter pour faire avan­cer les Droits des per­sonnes LGBTI+, les Droits des Femmes et plus glo­ba­le­ment les Droits Humains.

La marche des fier­tés, c’est l’oc­ca­sion de remettre sur le devant de la scène les demandes de la com­mu­nau­té : droit au chan­ge­ment d’é­tat civil, retrait de la tran­si­den­ti­té de la liste des mala­dies men­tales, PMA,  régu­la­ri­sa­tion admi­nis­tra­tive pour les enfants de ces familles diverses, droit d’a­sile pour les LGBTI+ per­sé­cu­tés dans leur pays, droit à l’a­dop­tion hors mariage, lutte contre les dis­cri­mi­na­tions… La liste conti­nue et reste longue. Tout ça sera évo­qué ce same­di, et lors de toutes les autres marches des fier­tés de France.

Sinon, c’est sûr que ça reste une belle fête. Donc enjoy 🙂

Départ du cor­tège à 13 heures place de la Répu­blique.
Plus d’in­fos et le pro­gramme de ce week-end de fête si on clique ici