Nos quatre nouveautés à ne pas louper au zoo de Lille

Dans Lille
Scroll par là

La réou­ver­ture du zoo de Lille remonte déjà à avril, pour­tant vous étiez nom­breux à igno­rer qu’il avait récem­ment accueilli des petites loutres cen­drées. Vozer vous fait un petit récap’ des nou­veau­tés du parc ani­ma­lier.

Comme pour nos petites loutres Kad et Thêà, le zoo a ouvert ses portes à de nom­breuses nou­velles espèces, pas­sant ain­si de 70 à plus d’une cen­taine de pen­sion­naires dif­fé­rents. Oiseaux et boules de poils en tout genre seraient trop nom­breux à lis­ter. Mais Vozer a sélec­tion­né ceux qu’il ne faut pas man­quer :

  • Le renard polaire : cette espèce mesure entre cin­quante cen­ti­mètres et un mètre et à la par­ti­cu­la­ri­té de fer­ti­li­ser (avec ses déjec­tions) le sol autour de sa tanière . Si c’est pas super ça.. En plus il nous fait cra­quer avec sa petite bouille de peluche.

  • Le wal­la­by de Par­ma : c’est un ani­mal sur­tout noc­turne qui vit géné­ra­le­ment dans les forêts humides. L’es­pèce est consi­dé­rée comme rare mais pas mena­cée. Son petit air de kan­gou­rou gras­souillet plaît tou­jours.

  • Le mar­tin-chas­seur à ailes bleues:  Petit mais coriace. Grand comme deux pommes (38 à 41 cm), il mange de petits ani­maux ter­restres, sou­ris, lézards et petits ser­pents. Il peut même man­ger les cou­vées d’autres espèces.  Bon esprit ! Mais heu­reu­se­ment, il est beau gosse.

  • La Grue Royale: Elle mesure un mètre et à une enver­gure de deux mètres. Le truc indis­pen­sable à savoir : elle est deve­nue le sym­bole natio­nal de l’Ou­gan­da.

Autre nou­veau­té à décou­vrir : une volière immer­sive de 750m², haute de dix mètres, acces­sible au public, per­met­tant de pro­fi­ter au plus près des petits pen­sion­naires.

Participer aux repas des animaux

Enfin, depuis la ren­trée, le parc ani­ma­lier pro­pose des ani­ma­tions et ate­liers aux visi­teurs durant l’été. Vous pou­vez pro­fi­ter d’une visite des cou­lisses du zoo en VIP lors de laquelle il est pos­sible de par­ti­ci­per aux repas de cer­tains ani­maux. Et pour les bam­bins, le zoo met en place des ate­liers parents et enfants.

Deve­nu payant

En plus de ces ani­ma­tions, des visites sen­so­rielles et des ren­contres de soi­gneurs sont pro­po­sées. On n’oublie pas que le zoo est payant pour les non Lil­lois. Si vous n’a­vez pas la chance d’ha­bi­ter la Capi­tale des Flandres, vous paie­rez 4 euros par adulte et 2 euros pour les enfants.