Après la visite du maire, La Biche & le Renard vont devoir se calmer

Dans Lille, Night Night
Scroll par là

Émo­tion rue de Gand. Les gérants du bar La Biche & le Renard ont reçu, en juillet, la visite de Mar­tine Aubry, la maire de Lille. Alors qu’ils s’imaginaient être féli­ci­tés pour leur for­mi­dable tra­vail, ils se sont fait pas­ser un savon.

C’est la douche froide pour Can­dice, Louis et Steph, les trois gérants de La Biche & Le Renard, un bar bien chouette de la rue de Gand. Alors qu’ils s’apprêtaient à orga­ni­ser une nou­velle soi­rée avant de par­tir en vacances, ils ont reçu la visite de Mar­tine Aubry. À par­tir de là, les ver­sions divergent légè­re­ment. Dans leur post Face­book, les trois racontent : « Quand Mme Aubry a deman­dé qui étaient les gérants, on a tous les 3 levé la main fiè­re­ment en sou­riant « c’est nous ! ». Plu­tôt fiers de voir notre Maire fran­chir la porte de la biche ! (…) Pour vous la faire courte, voi­là sa pre­mière phrase : « Je n’en peux plus de vous, tous les com­mer­çants et rive­rains se plaignent de vous, vous ne res­pec­tez pas les règles, un pas de tra­vers de plus en trop et vous fer­mez ».

La belle der­nière SOIREE ANNULÉE[PS du début : Ce mot va sur­ement sol­li­ci­ter des réac­tions. On vous raconte parce…

Publiée par La Biche & Le Renard sur Ven­dre­di 21 juillet 2017

Inter­ro­gée par Patrick Seghi, jour­na­liste à La Voix du Nord, Mar­tine Aubry a une autre ver­sion : « Je leur ai dit « bon­jour », per­sonne n’a répon­du, ni levé la tête, nous signa­lant qu’ils avaient du tra­vail, eux… »

Retour le 18 août

Mais les vio­lons s’accordent par­fai­te­ment sur le mes­sage, reçu cinq sur cinq, par les gérants. À la pro­chaine nou­ba d’enfer à La Biche & le Renard, une com­mis­sion de sécu­ri­té vien­dra jeter un coup d’œil à la bonne tenue de l’établissement. Le 21 juillet, La Biche & Le Renard a annu­lé sa soi­rée car «rien de pire que de gâcher l’ambiance dans ton propre bar. » D’ici là, l’équipe est par­tie en vacances pour se remettre de ses émo­tions et s’habituer à l’idée qu’il va fal­loir faire un peu la police. Réou­ver­ture du bar le 18 août.

Décou­vrez com­ment La Biche & le Renard a com­men­cé en 2015 :