Raid, police, gendarmerie… Le point sur la sécurité à la Braderie

Dans Braderie de Lille
Scroll par là

Tout le monde s’en souvient, la Braderie de l’année dernière a été annulée après l’attentat de Nice. Et cette année, on s’est honnêtement demandés si la mairie allait la maintenir, rapport à l’attentat de Barcelone. Mais oui, la braderie aura bien lieu. Avec un dispositif sécurité par vraiment négligeable. 

“Le risque zéro n’existe pas”, tient toujours à rappeler Martine Aubry lorsqu’elle s’apprête à parler de la sécurité. “Mais nous sommes très sereins pour cette braderie”. Ses services et ceux de la préfecture ont bûché une grosse année pour faire en sorte que la braderie puisse avoir lieu. Tout ou presque a été balisé. On vous le fait en chiffres, histoire que vous vous fassiez une bonne idée générale.

3000 agents

Ouais. De la police nationale, de la gendarmerie, des sentinelles, des douaniers, en civil, en uniformes, partout dans la ville. “Il y aura des agents dans le périmètre de la braderie, détaille Michel Lalande, préfet de région de son état. Mais aussi des forces spécialisées comme la BAC et les CRS. Nous avons aussi prévu la présence du RAID et de la BRI.” Sinon, la préfecture assure que les forces de l’ordre sont prêtes à intervenir avec du lourd si besoin. Genre fusils d’assaut, hélicoptères, avion et tout le tsoin tsoin.

29 entrées dans le périmètre

Ça a souvent été évoqué, le périmètre de la braderie a été largement réduit cette année. Et en ce qui concerne la circulation des véhicules et des piétons, ça ne va pas déconner du tout. Vingt-neuf points d’entrée pour véhicules ont été déterminés pour un meilleur contrôle de ceux qui rentrent avant que le périmètre ne devienne piéton vendredi soir. Les piétons pourront aussi être contrôlés de manière aléatoire. Sinon, le dispositif prévoit également un contrôle du trafic fluvial (et ouais,la Deûle), des gares Flandres et Europe (avec des chiens policiers formés à la détection d’explosifs), mais également des gens qui rentrent dans des trains pour Lille depuis Paris et Bruxelles. Côté métro, il y aura une centaine d’agents qui contrôleront les stations et les rames. Transpole comme la SNCF ont aussi engagé leurs propres équipes d’agents de sécurité, histoire d’être sûr.

630 agents municipaux

La mairie aussi a mobilisé son monde. Côté civil, donc, les agents municipaux seront présents dans toute la ville et veilleront au grain. Sinon, le SAMU est au taquet, et au centre hospitalier, les équipes chirurgicales ont été doublées pour le week-end.

0 800 303 100, le numéro en cas de doute

Ce sera donc le numéro de téléphone à composer si vous avez un doute sur un comportement suspect dans votre coin, si vous voulez alerter les forces de l’ordre ou si vous pensez qu’il se passe un truc. En cas de vraie urgence, n’hésitez pas à faire le 112.

Hé, c’est hyper rassurant, tout ça, hein?