Les contours du futur quartier Saint-Sauveur se dessinent

Dans Lille
Scroll par là

Vous voyez la gare Saint-Sauveur ? Derrière les deux halles utilisées pour les expos et le bistrot, un espace de 26 ha est actuellement en friche. Bien sûr, il ne va pas le rester longtemps. On vous présente le projet.

 Un St So Bazaar pour les artistes et les makers

Un concept un peu fourre-tout, mais ce n’est pas une critique. Dans la partie inoccupée de la halle B, un espace de 5000m2 sera consacré aux artistes, aux makers, à l’innovation, à la créativité et à l’économie solidaire. Le projet vient d’obtenir une rallonge de 940 000 euros pour se faire, donc tout va bien.

Des logements à tire larigot

C’est la marotte de Martine Aubry, qui ne cesse de rappeler qu’il manque 15 000 logements sociaux à Lille. Du coup, le projet de Saint-Sauveur en comportera entre 2300 et 2500, dont 35% de logements sociaux.

Un parc un peu agrandi

Là, il y a débat. Lorsque le projet a été présenté, les critiques ont fusé : beaucoup ont dénoncé le manque d’espaces verts sur ces 26 ha. Il y a même eu une pétition qui a bien tourné en Lille. La ville a revu sa copie, un peu. “Le Jardin de la Vallée initialement prévu pour 0,8 ha en 2013, puis 1,5 ha en 2015 et 1,8 début 2017, devient un parc de 3,4 ha en cœur de ville. Le ratio bâti – non bâti s’établi à 44%-56% sur l’ensemble du secteur.” En comptant le parc Lebas, juste à côté, de 2,8 ha.

Pour vous donner une idée, le projet, à la base, ressemblait à ça :

Et il ressemble aujourd’hui à ça :

Une piscine olympique

Ça a été confirmé lors de la dernière réunion publique : en plus des commerces, espace de coworking, gymnase et école, le nouveau quartier accueillera un piscine olympique. Reste à lui trouver une place sur le belvédère de Saint-Sauveur. Début des travaux en 2019.

Des bureaux, mais moins que prévu

Les nouveaux espaces verts prévus ont donc pris sur les espaces de bureau. De 40 000 m2 initialement prévus, le nouveau projet n’en prévoit plus que 20 000. C’est déjà ça.

Le calendrier

Les travaux démarrent début 2018 avec le St So Bazaar, et le gymnase dans la prolongation du Bistrot de Saint-So. L’aménagement du parc de la Vallée démarrera aussi l’année prochaine. Budget global du projet : 100 millions d’euros. Pan.