Six quartiers de Lille parmi les plus pauvres de France

Dans Lille
Scroll par là

Ce n’est pas non plus la surprise du siècle, vu qu’on sait dans quel monde on vit, mais tout de même. Six quartiers de Lille viennent d’être classés parmi les plus pauvres de France par La Gazette des communes, journal des collectivités territoriales. 

L’étude s’est concentrée sur les chiffres de l’INSEE de 2013 (les plus récents) dans les villes de plus de 10 000 habitants. Elle a recensé les quartiers où le nombre d’habitants ayant “un revenu inférieur au seuil de pauvreté à 60 % du revenu médian, soit avec moins de 1 000 euros par mois et par personne“, dépasse 50%. Et ça n’a pas manqué : le Nord est bien représenté. Parmi les 256 quartiers passés au crible, six quartiers de Lille sont concernés. Ajoutez à ça dix de Roubaix et un de Tourcoing.

A Lille, les quartiers Giraudoux, Croisette A et Belfort ne sont pas trop mal placés, avec un taux de pauvreté entre 52.2 et 58.8%. C’est pour les trois suivants que les chiffres sont alarmants  : dans le quartier Croisette B, 62.8% des habitants vivent avec moins de 1000 euros par mois. A Concorde 1, le chiffre monte à 65,2%. Et à Concorde 2, c’est carrément flippant, avec 72,1% de la population qui vit en dessous du seuil de pauvreté. Le quartier du Faubourg de Béthune se place ainsi en 5e place du classement général derrière deux quartiers de Nîmes, un de Marseille et un de Perpignan. Sur les 2125 habitants du quartier, 1545 sont pauvres. 

Capture d’écran du classement sur la pauvreté dans les grandes villes publié par La Gazette des Communes.

La Gazette cite Hervé Guéry, directeur du bureau d’études Compas pour donner un début d’explication à l’appauvrissement des grandes villes : “Les taux de pauvreté élevés dans les grandes villes principalement s’expliquent, d’une part, par leur attrait. Ce sont elles qui disposent des emplois, des logements, etc. Et, d’autre part, parce que les populations pauvres des villes environnantes plus petites « s’exportent » vers les grands centres urbains, faute de ne pas disposer des mêmes services et du même dynamisme économique sur leur lieu de résidence.

Pour Roubaix, les quartiers concernés sont plus nombreux, mais placés moins haut dans le classement : Alma Nord (62e), Trois Ponts Sud (78e), Epeule Nord (95e), Pile Est (127e), Fosse aux chênes (138e), Cul de Four (139e), Epeule Centre (161e), Hommelet Nord (186e), Pile Centre (196e) et Hommelet Centre (255e). Pour Tourcoing, le quartier Schweitzer se classe 151e.