En Belgique, un sentier de randonnée relie des abbayes trappistes

Dans Bière, Lille

Brasserie des Pères Trappistes de Rochefort, Abbaye Notre-Dame de Saint-Remy

Scroll par là

Après le pipeline de bière à Brugges, les Belges récidivent. Ils ont inauguré cet automne des sentiers de randonnée reliant entre eux des abbayes trappistes. Le pied pour les marcheurs qui ont soif. 

Voilà une belle proposition. Les abbayes trappistes qui brassent l’Orval,  la Rochefort et la Chimay sont désormais reliées entre elles par un sentier de randonnée long de 290 km. Une longue balade dans la nature qui permettra aux randonneurs de prendre l’air et de goûter ces bières faites encore aujourd’hui par des moines.

Il faudra tout de même un peu d’endurance, puisque le tronçon entre Rochefort et Chimay fait 174 km, et celui entre Rochefort et Orval, 116 km. Le breuvage se mérite, dira-t-on. Selon l’office de tourisme de Wallonie, les sentiers ont beau être des GR, ils sont accessibles à tous, quel que soit le niveau.

Pour rappel, de toutes les bières du monde (et ça fait un paquet), seules douze d’entre elles sont considérées comme des bières trappistes. Elles sont brassées dans des abbayes cisterciennes par les moines ou au moins sous leur contrôle et sont vendues dans une optique solidaire et caritative. En Belgique, six bières sont trappistes. Les trois abbayes désormais accessibles aux randonneurs sont celles installées en région Wallonne. Les trois autres sont en Flandres : Achel, Westvleteren et Westmalle.

Vous pouvez vous renseigner sur le site de l’office de tourisme de la région Wallonne, ou télécharger les sentiers de randonnée sur le site de l’association des Grandes Randonnnées.